Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

10 Mars 2015 , Rédigé par Bruno

Dans le calendrier 2015, la sortie prévue ce week end est importante pour tout un tas de raisons et pour chacune de ces raisons il fa falloir la gérer et retrouver le bon coup de pédale ou les automatismes.

  • Premier lever matinal avec un réveil prévu à 4h15

  • Premier BRM depuis 7 mois sachant que le dernier, le TriRhéna, s’est terminé par un abandon.

  • Premier 200 du mois donc j’ai peur d’avoir perdu l’habitude depuis le 1er février,

  • Routes totalement nouvelles donc je ne connais pas les pièges du terrain de jeu,

  • Première sortie montagneuse avec un col au programme. Le dernier col escaladé était sur le TriRhéna et on a vu ce que cela a donné donc là je balise un peu beaucoup.

  • Première chaleur annoncée ou il va falloir choisir un équipement adapté pour les 0° du matin (-2.5° avec les relevés du compteur) et les 19° annoncés de l’après midi.

 

Le réveil aurai du sonner à 4h15 mais je n’ai rien entendu. En fait j’étais réveillé avant je l’ai pris de vitesse avant qu’il ne sonne.

Préparatifs effectués et je décolle vers 4h45 pour aller récupérer la feignasse et charger la voiture. J’ai un peu de marche à pied à faire car je n’ai pas pu la garer en bas de chez moi la veille. Cette fois ci j’ai progressé par rapport à la saintelyon et je n’ai pas oublié le sac dans lequel j’avais mis les affaires à ne pas oublier. J’ai juste oublié le portable mais quand je m’en suis aperçu il aurait fallu remonter les 4 étages à pied donc tant pis pour le portable.

Direction les faubourgs d’Orléans et j’inaugure un nouveau GPS le dernier m’ayant laché en revenant du trirhéna. Un truc tout neuf qui n’a plus voulu se rallumer et comme j’avais jeté le ticket de caisse j’ai pas pu faire jouer la garantie.

 

J’avais prévu d’arriver tôt pour me préparer tranquillement sur place et j’ai pu tout faire calmement sans ne rien oublier. Côté vêtements je m’habille en prévision de l’apm donc pas de surchaussures, pas de casquette en laine, pas de gants d’hiver (juste les gants fins cadeau de la saintelyon). Je pensais me geler un peu au début mais même pas mal.

 

 

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

C’est parti à 7h00 pile et je profite du sillage des locaux pour sortir de la ville. Je me dis qu’en suivant Sev cela devrait aller mais 2km plus loin elle va louper un virage à gauche.

Bon ok j’aurai pu regarder le GPS mais comme je suivais les sachants je pensais ne pas en avoir besoin tout de suite.

Côté GPS vélo j’ai aussi innové en revoyant le montage usb2byk, batterie tampon, et fixation sur le GPS pour éviter les vibrations faisant faux contact. J’ai adopté une fixation repérée sur le forum des rubans blancs. J’ai solidarisé le GPS et le fil avec un joint en silicone et comme cela il ne devrai plus y avoir de faux contact de ce côté du fil. A l’autre bout du fil j’ai fixé solidement la batterie tampon et l’USB2BYK pour éviter aussi les faux contacts.

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Donc tout devrait fonctionner correctement et je pourrais profiter de l’alimentation en électricité du vélo. Je ne bricole pas souvent mais quand je m’y met c’est efficace car il n’y a eu aucun faux contact de tout le brevet.

En fait pour être plus précis il aurait fallu dire qu’il n’y a pas eu du tout de contact car si dans la théorie tout était prévu et fixé solidement côté pratique le GPS n’a jamais vu l’alimentation extérieure de la journée et il a fonctionné sur ses piles. J’ai peut être déconnecté un fil ou deux (je ne pouvais pas en déconnecter 3 car il n’y a que 2 fils en tout) en fixant le tout. Heureusement que j’avais mis des piles fraichement rechargées dedans la veille en me disant que cela ne servirait à rien avec mon montage. Mais comme les BRM sont fait pour tester différents trucs avant le grand saut ca passera sur les piles pour aujourd’hui.

 

Départ tranquille en laissant passer les groupes de rapides.

Le soleil se lève pour une belle journée mais pour le moment il ne chauffe pas trop car toute la campagne est blanche.

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Sur cette première étape je suis dans un groupe tranquille pour un échauffement en douceur. En plus on est surveillé de près par le tandem présidentiel de la FFCT.

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Je vais laisser le groupe quelques instants pour les premiers effets du café matinal. Mais je ne suis pas trop inquiet pour pouvoir le rejoindre un peu plus loin.

 

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

J’ai failli être aidé par un participant esseulé qui revenait de l’arrière mais il est passé trop vite pour moi. En fait je serai aidé par un carrefour où le groupe mettra pied à terre.

Premier contrôle vers les 9h, je n’ai plus les horaires précis et je n’ai pas pris la feuille de route en photo, où faute de boulangerie ouverte je me contenterai d’un café. En fait je n’aime pas trop pointer dans un commerce sans consommer.

C’est reparti et comme quasiment à chaque fois sur un BRM ou un rallye le groupe qui repart n’est pas le même qu’en y arrivant. Sur ce coup là on a perdu le tandem présidentiel et sa suite mais on a récupéré Didier (mr Sev) qui avait fait la première étape dans un groupe rapide avant d’attendre sa dulcinée pour la suite.

Comme j’aime bien faire du fractionné je vais encore laisser partir le groupe pour une nouvelle pause technique qui sera la dernière de la journée.

Premier franchissement de la Loire de la journée et on va maintenant la remonter pendant quelques kms.

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Là je ne sais plus ce qui s’est passé mais j’ai l’impression qu’on l’a un peu trop remonté ou alors je me suis emmêlé les pinceaux dans les photos.

C’est qu’à cet instant j’ai un petit coup de moins bien car je commence à avoir faim mais le contrôle n’est pas loin donc ca devrait tenir.

Nous voila au contrôle de Chatillon sur Loire et je sors le sandwich au saucisson pour alléger la sacoche. Le groupe se sépare en 2 commerces où il faut choisir la boulangerie ou le bar et j’ai choisi le bar. Pointage et coca pour un peu de sucre.

 

Et comme quasiment à chaque fois sur un BRM ou un rallye  le groupe qui repart n’est pas le même qu’en y arrivant. Le seul problème c’est que le groupe qui repart est le mien alors que je n’ai pas encore fini mon sandwich. En fait en arrivant on a rejoint un groupe de plus rapides arrivé avant nous et une partie de mon groupe (en fait tout le monde sauf moi) va repartir avec ces rapides.

 

Pas si vite !!!!!!!!!!!!!!!!

 

Ils sont trop nombreux pour que je les arrête donc je fais signe à Sev d’y aller et je repars 2 à 3 minutes plus tard mais 2 à 3 minutes trop tard.

Bon ça c’est ce que je croyais mais à la sortie de la ville je vois qu’une partie est arrêtée pour une pause technique et je vais pouvoir recoller. :)

Mais le temps d’arriver à leur hauteur et ils sont quasiment tous repartis. (:

 

Pas si vite !!!!!!!!!!!!!!!!

 

J’arrive à accrocher la roue du dernier retardataire mais on reste tous les 2 à la traine alors que les autres s’éloignent pour rattraper les premiers. Sev a du vouloir prendre un peu d’avance et ils ne doivent pas trainer pour la rejoindre.

En plus il y a quelques faux plats à cet instant.

On revient sur 2 autres gars et celui que j’avais réussi à accrocher part d’un coup rattraper ses copains à l’avant.

 

Pas si vite !!!!!!!!!!!!!!!!

 

Bon j’ai quand même réussi à accrocher les 2 autres. En fait ils devaient attendre Sev car ils me parlent de la fille avec qui j’étais le matin mais lorsque je leur dit qu’elle est devant ils repartent de plus belle.

 

Pas si vite !!!!!!!!!!!!!!!!

 

Bon ben cette fois je vais vraiment être tout seul et le paysage change avec la montagne qui approche donc il ne faut pas se griller en se mettant à fond.

 

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Cette fois on arrive dans la principale difficulté du jour dont voici le profil.

Je n’attaque pas trop vite pour ne pas exploser au milieu. Malgré la pente je prendrais tout de même quelques photos.

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Le sommet à l’air d’être là.

Mais arrivé au « là » c’est pas encore fini et il y a une dernière rampe. Je vois la pancarte et Sev et Didier qui vont repartir.

Le temps d’arriver au sommet ils ne sont plus là.

 

Pas si vite !!!!!!!!!!!!!!!!

 

De toute façon il faut que je m’arrête pour retirer une couche car j’ai oublié de retirer le gilet fluo au contrôle et comme il fait un peu coupe vent ca commence à chauffer.

Il faut aussi que je prenne la photo du panneau car je viens de franchir un col que cricri n’a pas à son palmarès et il n’y en a pas beaucoup que je peux avoir avant lui. Je pensais qu’il aurait pu l’avoir car il vient rouler de temps en temps du côté d’Orléans mais il n’est pas venu dans ce coin là. Bon c’est vrai que pour aller chercher le col depuis Orléans il y a environ 80 à 90km donc avec l’aller/retour cela peut faire beaucoup pour lui car quand il vient par ici il est en vacances.

 

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Je repars seul sur un terrain un peu vallonné et dans une descente un panneau stop avec virage à droite en bas. Je n’ai pas l’impression d’aller trop vite mais plus j’approche du virage à angle droit et plus je sens que j’arrive trop vite et que cela ne va pas tourner. Donc au bout d’un moment comme cela ne va pas être compatible de tourner et de freiner je choisi le tout droit pour freiner en ligne droite. Plus facile à faire tout seul qu’en groupe et sans voiture au carrefour.

 

Maintenant la montagne est terminée et on va rester sur du plat (ou presque) jusqu’à l’arrivée.

 

J’ai renoncé à rattraper le groupe de devant car cela ne servirait à rien de se mettre à la planche pour rattraper plusieurs minutes alors qu’il reste environ 80km mais je ne me met cependant pas en mode gestion. Si des renforts doivent arriver de l’arrière ils arriveront mais je ne vais pas ralentir pour les attendre alors que je ne sais pas où ils sont. Et s’ils n’arrivent pas je finirai tout seul. J’ai déjà progressé par rapport à l’année dernière en arrivant à rester environ 100km avec un groupe :)

On est sur des petites roules tranquilles et le GPS est bien utile. En arrivant dans un village j’avais bien vu sur la feuille de route qu’on allait quitter la D53 pour la D51 et en regardant le GPS sur le terrain j’ai bien vu qu’on ne devait pas aller à droite mais tout droit mais en arrivant au niveau de l’église pas de route tout droit. Et après l’église panneau à droite avec la D53 et le GPS qui me dit que je ne suis pas sur la route.

Je reviens donc sur mes pas jusqu’au carrefour précédent. Là le GPS me dit que ce n’est pas là qu’il faut bifurquer donc ½ tour de nouveau.

En fait la route à prendre était cachée dans une ruelle derrière l’église sans panneau indicateur à cet endroit. Vive le GPS sur ce coup là. Et en plus j’aurai augmenté le dénivelé car le surplus kilométrique a été effectué dans le seul coup de cul à 8% de la journée :)

 

Le vent (ou plutôt la brise) qui semblait de face jusqu’au contrôle semble avoir fait ½ tour avec nous. Pas vraiment méchant mais usant à petit feu tout seul avec la forme de cette époque de l’année.

Je suis certain de ressentir un peu de vent de face, et il n’est pas du à ma vitesse de déplacement supersonique à cet endroit, mais en passant à côté de la centrale nucléaire de Dampierre pas un pet de vent au dessus des aéroréfrigérants où vapeur s’échappe verticalement.

Je cherche donc une explication à ce mystère. Peut être est ce du au fait que la centrale est sur l’autre rive de la Loire ou qu’elle est positionnée sous un microclimat mais je n’y crois pas trop.

En fait elle doit être équipée d’un effaroucheur de vent pour que la vapeur s’échappe mieux de l’aéro refrigérant.

Je vais étudier la question de près car si je peux installer un effaroucheur de ce type sur mon vélo il y a peut être un marché à développer car les cyclistes seraient preneurs. Cela risque d’être juste pour le mettre au point avant PBP et il faut que je regarde le règlement pour savoir si c’est autorisé ou non.

 

Première sortie du soleil de l’année donc il y a du monde aux abords des étangs.

 

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

A un moment en regardant dans le rétroviseur je vois des vélos arriver donc je me prépare à essayer de m’accrocher. Il fallait faire vite car c’est une rame de l’US métro qui vient de passer, donc des costauds, et je passe d’environ 24km/h à 35km/h en quelques dizaines de mètres. Ca fait du bien de voir du monde et de pouvoir souffler un peu dans les roues. Avec eux je suis déjà bien content d’avoir pu rester et je ne vais pas m’aventurer à les relayer.

 

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Le repos durera environ 1km jusqu’à ce qu’un minitalus se dresse sur la route.

Je les retrouverai juste un peu après au dernier contrôle de Sully.

En y arrivant 24h (un ruban blanc) me demande si je n’ai pas vu Fifi (son alter ego car ils sont toujours ensembles) et sur le coup je ne comprend pas trop la question car ils sont partis avant moi du dernier contrôle et je n’ai doublé personne. En fait il arrivera juste après. Il s’est fait sortir dans une côte et il a pris à droite au niveau de l’église et j’ai du le doubler ainsi sans m’en apercevoir.

Pointage et de nouveau un coca. Le groupe de Sev va bientôt repartir et ils nous laissent la place au bar.

Je profite de l’arrêt pour mettre les jambes à l’air car ça commence à trop chauffer avec les jambières. C’est peut être la première année que j’aère les jambes un 8 mars alors il faut en profiter. Si ca se trouve la prochaine fois de l’année ca sera au mois de juin comme il y a 2 ans quand  j’avais loupé le créneau chaud de mars qui était un jour de semaine.

Pour la dernière étape je ne serai donc pas tout seul mais avec Fifi. Au début j’ai eu un peu du mal à suivre et quand je voulais passer devant pour le relayer dès que j’arrivais à la hauteur de sa roue avant je plafonnais et je revenais derrière. Il a fallu habituer les jambes qui étaient calées sur mon rythme d’environ 24km/h au sien à environ 27 et après j’ai pu relayer. Sauf à un moment ou en l’espace d’un km je n’arrivais plus à suivre et je l’ai laissé partir. Quelques kms plus loin j’ai pu retrouver le rythme.

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Heureusement qu’il était là et inversement car sur la fin cela commençait à tirer dans les jambes et on a pu unir nos dernières forces. Le final se fera sur la voie verte en longeant la Loire. C’est comme la fin des BRM de Grenoble mais en remplaçant le Drac ou la Durance par la Loire et en terrain totalement dégagé avec la brise de face.

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Arrivés à Orléans on refranchi la Loire et on est presque arrivé. Et heureusement que le GPS n’est pas tombé en panne à ce moment car c’est quand même vachement pratique en ville sans panneau indicateur. Avec uniquement la feuille de route je pense que j’y serai encore.

Retour au bercail et pointage à 15h50 (on a du arriver un peu avant mais on a discuté avec le groupe de Sev).

 

Avec cette chaleur j’aurai bien pris une bière pour récupérer mais il n’y avait pas cette boisson au programme. Ca doit être Cricri qui a tari les sources locales lors de son dernier passage dans la région. Du coup je me suis plains auprès de Sev qui m’avait forcé à venir et j’ai dit à la bénévole de service que je ne viendrai plus :)

En fait si ne n’y retournerai pas cette année c’est juste j’ai d’autres BRM de prévu aux mêmes dates qu’à Fleury.

 

Et voila une superbe journée qui se termine avec le premier ticket validé donc l’objectif est validé.

 

Bilan

8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais
8 mars 2015- En route pour PBP avec le BRM 200 de Fleury les aubrais

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oliv' 15/04/2015 22:14

Saperlipopette ! Coupe moi donc ces queues de colliers Rilsan !
On aurait dit un ... j'en sais rien ... mais en tous cas, coupe moi ça. Ca ne ressemble à rien

Bruno 15/04/2015 22:25

Ca me sert d'antennes pour que le GPS capte mieux :)

franco 15/03/2015 17:39

la mise en route a été laborieuse ,mais finalement la 7eme compagnie est bien arrivée !!!
te voilà dans le bain aussi ,est ce qu'on va te voir a grenoble sur un BREVET comme l'an dernier??

Bruno 15/03/2015 20:15

Pas de Grenoble pour moi cette année. Cette fois ci je vais aller m’éloigner en Bretagne.
Par contre pour l'ardéchoise j'y serai

Cigogne 11/03/2015 09:44

Toujours aussi plaisants à lire, tes CR. Une belle journée. Bravo.
Par contre, je constate avec plaisir que je ne suis pas le seul doué en bricolage. Je vais le signaler à dame Cigogne (en lui montrant tes photos), elle qui se plaint souvent de mes deux mains gauches

Bruno 11/03/2015 20:17

Rappelle moi qui a fini ta salle de bains ?

Bruno 11/03/2015 20:17

Je peux aussi t'envoyer t'envoyer des photos de la manière dont j'ai fixé mon détecteur de fumée :)

Cricri le cyclo 11/03/2015 11:35

en fait le pire c'est qu'il est gaucher :-)

Cricri le cyclo 11/03/2015 06:17

Tout d'abord Bravo et Respect pour ce premier Brevet de Randonneur Montagneux avec un col au programme... Ensuite tu as réussi à accrocher la roue de Sev pendant 100 bornes et c'est déjà pas mal pour toi :-)
Enfin, je n'ai pas le col des Etourneaux (http://www.centcols.org/util/geo/visuFR.php?code=FR-45-0275). Normal, ce col n'est pas reconnu par le club des 100 cols au motif que c'est un sommet et pas un col, et qu'il a été créé de toutes pièces par des clubs locaux

Malgré tout le bilan de la journée est bon puisque tu as eu un carton jaune, et qu'il ne t'en manque que 3 pour l'aventure du mois d'août

Bruno 11/03/2015 20:13

C'est aussi difficile de suivre Sev sur du plat que Renarde en montée. Il faudrait que je t'envoie Sev et que tu m'envoie brigitte :)
Pour le col des etourneaux si ce n'est pas un club reconnu par les 100 cols pourquoi qu'il est il sur le site des cents cols ????

Sev 10/03/2015 22:27

C'était bien sympa cette petite journée. Chouette CR.
On se retrouve à Flins Bruno ;)

Bruno 11/03/2015 20:10

A Flins je pourrais finir mon sandwich car il y a des côtes après chaque contrôle et le val de Seine est plus vallonné que le val de Loire :)