Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

13 mars 2016- BRM200 de Longjumeau

17 Mars 2016 , Rédigé par Bruno Publié dans #saison 2016

Après un an d’absence me voila de retour sur le BRM 200 de Longjumeau.

L’an dernier je ne l’avais pas fait pour cause de surcharge de calendrier. J’avais fait celui de Fleury la semaine d’avant et celui de Flins celle d’après et je ne voulais pas enchainer trois 200 de suite à cette époque. Le but de l’an dernier était d’être en forme au mois d’aout et je voulais pas surcharger la bête avant. J’en connais qui ont cependant enchainé 4 BRM200 au mois de mars mais je n’ai pas ces qualités physiques. (il paraitrait même que je suis assez petit et pas très large mais on en reparlera plus tard).

 

Ce matin il y a foule car de Palaiseau à Longjumeau je vais rencontrer 5 ou 6 cyclistes malgré l’heure matinale. Je croyais qu’on allait tous au même endroit mais en fait certains vont au rallye de St Michel que j’avais fait il y a quelques années.

 

Il n’y a cependant pas trop de bouchons sur la route et j’arrive à l’heure prévue environ 10min avant le lâcher les fauves.

En cherchant une place pour poser le vélo je tombe sur Sev qui arrive aussi (mais du parking).

Je vais récupérer la carte de route et j’ai encore gagné le numéro 1 

Ensuite direction le bar pour manger quelques carrés de chocolat qui trainaient et allaient s’abimer puis je tente une photo.

 

Perdu 

 

L’appareil ne veut rien savoir.

Depuis le dodecaudax du solstice cette feignasse ne veut fonctionner qu’à l’intérieur dans un endroit correctement chauffé. Et comme il a refroidi durant les 6km de trajet il daigne s’allumer mais dès que je veux prendre une photo il s’éteind.

Donc pour les photos il faudra attendre l’an prochain. Je vais quand même utiliser quelques clichés des éditions précédentes pour que le cr soit moins monotone.

A ce moment je me dis que comme Sev est là et qu’elle nous avait dit sur le forum qu’en 2016 elle allait prendre tout plein de photos si je reste pas loin d’elle je pourrais en récupérer quelques unes.

 

Le temps de reprendre un peu de chocolat et je suis dehors prêt à partir mais déjà en retard sur Sev.

Je la retrouverai un peu plus tard dans le village en haut de la première bosse. Il y avait un piège avec les traces GPS de l’aller et du retour passant au même endroit et elle avait fait le mauvais choix mais arrivant juste derrière j’ai pu servir à quelque chose.

On va se regrouper puis se dégrouper dans la descente où je ne peux pas la suivre mais je reprendrai de l’avance dans la côte suivante. Un peu plus tard je me fera reprendre par un bon petit groupe  avec notamment Sev (dont je n’arrive pas à me débarrasser), Didier et Yvon.

Encore quelques petits talus, mais pas de quoi s’amuser, et on va attaquer la Beauce.

Le groupe est emmené par des gars de Sceaux qui roulent très régulièrement.

 

Avec Didier on remarque qu’on tient une super forme aujourd’hui car on roule aux alentours de 35km/h sans forcer (on a quand même réussi à se débarrasser de Sev) . Malgré cela on va se faire enrhumer par un groupe qui nous double encore plus vite. C’est qu’on approche du premier contrôle qui se fait dans une boulangerie cette année et ils vont nous manger tous les croissants et pains au chocolat.

 

Comme c’est bien organisé le boulanger avait prévu du stock et il y en aura pour tout le monde. Et c’est du costaud vu la taille des pains au chocolat.

Yvon et Sev arrivent juste après et on leur signale qu’on va faire une pause technique à la sortie du village.

La pause se passe bien et juste avant de repartir je fais marcher le cerveau. En effet je profite de l’arrêt pour enfourner une barre. Cela m’évitera de le faire dans 20km et avec les gants d’hiver il me faut à chaque fois plusieurs minutes pour attraper la barre dans la poche, essayer de retirer l’emballage, manger la barre sans la faire tomber, et ensuite remettre le papier dans la poche. C’est cette dernière manip qui prend le plus de temps.

J’ai donc pris une quinzaine de secondes supplémentaires et je suis prêt à repartir. Sev repart aussi et les autres sont à une centaine de mètres devant. Je me dis qu’on va rentrer facile car ils vont attendre et puis la distance augmente petit à petit.

M’ENFIN

Je demande à Sev si elle a le tel de Didier pour lui demander de ralentir mais en fait il a un bon de sortie aujourd’hui et du coup on ne les reverra qu’aux contrôles suivants .

Du coup je me retrouve de nouveau avec Sev.

Maintenant on ne roule plus à 35km/h car on vient de partir vers le nord et aujourd’hui le vent est de nord/est. C’est que sur ce BRM il y a très très souvent un pb d’organisation dans le réglage du vent et aujourd’hui c’est pas bien réglé du tout. Il doit nous rester 140km et cela se fera avec le vent de ¾ face ou de face selon les différentes orientations de la route.

La photo n'est pas de cette année mais le toit n'est toujours pas réparé.

Pour le moment c’est quand même pas trop méchant et je vais rester sur la plaque jusqu’au contrôle de Cherisy.

A un moment on a cru s’être trompé en arrivant à Honfleur mais ce n’était que les voiliers de la base de loisirs.

Sur ce BRM on peut voyager léger sans emporter à manger car tout est prévu au bar du contrôle et la patronne tient le rythme. Cette année elle n’a pas les oreilles de lapin mais juste les cheveux violets.

Je vais être sérieux et prendre un coca à la place de la bière mais c’est qu’il fait encore un peu frais pour cette boisson.

Je retente quelques photos et après avoir bien réchauffé l’appareil il daigne prendre quelques clichés. Il remarche enfin parfaitement comme à la maison. C’est que c’est de plus en plus fragile ces petites bêtes et si je suis obligé de faire la tournée des bars pour le faire marcher cela va jaser.

 

Une fois rassasié  nous sommes prêts à repartir.

Je récupère le caillou qui est de service aujourd'hui et je traverse pour attendre au soleil. C'est à ce moment qu'une rafale de vent fait tomber la barrière (et le vélo) sur laquelle était appuyé le caillou 2 minutes plus tôt. Comme nous sommes au fond d'une vallée et que nous allons bientôt remonter sur le plateau à découvert cela promet.

 

On repart quand même. Je laisse Sev partir devant le temps de faire une pause technique et je la reprend en haut de la côte.

Maintenant c'est 15 bornes de plat tout dégagé jusqu'à Houdan.

J'ai donc laissé tomber la plaque et j'y vais tranquillement en essayant de réduire la prise au vent.

On se fera reprendre un peu plus tard par une première rame de l'US métro. On va rester un tout petit peu avec eux jusqu'à un faux plat un peu plus prononcé. Ils vont un poil trop vite pour moi et le vent étant de 3/4 gauche je n'ai pas la place de m'abriter correctement, et idem pour Sev, donc je laisse partir. Sev laisse aussi partir et n'attrape pas le wagon.

Un peu avant Houdan on se fait reprendre par une nouvelle rame de l'US metro plus rapide cette fois et on les laisse partir. En fait ils ont pris une mauvaise sortie à un carrefour et ils vont en centre ville alors qu'à gauche on prend le périph. Ils nous redoubleront un peu plus loin.

Léger changement de direction un peu plus vers le sud et encore environ 5km difficile jusqu'à Gambais. Un petit coup de cul bien aéré et ensuite cela redescend avec en point de mire la forêt bienvenue.

Comme d'habitue sur ce brevet dans cette zone là j'ai un petit coup de moins bien donc je prend une ou deux barres.

A Gambais on ne prend pas à gauche vers Gambaseuil mais Sev n'échappera pas à une côte car à droite cela monte aussi. Tout plein de monde dans la côte avec notamment le groupe de Sceaux de ce  matin qui nous reprend. Je les pensais pourtant loin devant et les années se suivent et se ressemblent. Sur les BRM je me fais régulièrement doubler plusieurs fois par les mêmes groupes plus rapides.

Retour à découvert pendant un moment mais le vent semble avoir un peu baissé.

Puis on arrive à la Celle les bordes pour le dernier contrôle. (cette année le ciel était de la même couleur)

On va retrouver le groupe de Didier et Yvon qui ont fait  un arrêt un peu plus prolongé. Un des membres de leur groupe fait une fringale pour son premier 200. C'est le métier qui rentre car tout cycliste y a droit au moins une fois et une fois averti cela peut encore arriver.

Pointage et coca. J'en profite pour conseiller à Didier d'habituer Sev à prendre des relais dans le vent car c'est pas vraiment ca :)

L'an dernier je pensais avoir investi en roulant avec elle pour ses premeirs BRM. Je  me disais qu'elle allait progresser et que cette année j'allais pouvoir rester tranquillement dans les roues en retour d'investissement mais pas encore.

J'ai même eu des revendications comme quoi j'étais trop petit et pas assez large et du coup je n'offrais pas un bon abris

J'en profite pour retirer le coupe vent car cela commence à faire un peu chaud et la suite du parcours est montagneuse. On va enfin pouvoir s'amuser dans les bosses et c'est quand même plus marrant que de la plaine sans abri vent dans le nez.

On repart presque avec le groupe de Didier qui est 100 à 200m devant nous.

A chaque fois qu'on se rapproche et qu'on va recoller un petit talus et Sev se traine donc l'écart repart. On les aura ainsi longtemps en point de mire jusqu'à Mallasis où le petit coup de cul aux alentours de 8% a surpris la miss.

Et au sommet c'est dégagé vent dans le nez, il a repris de la force, et je vais attendre longtemps qu'elle recolle. Pas de bol elle recollera quasiment au pied de la bosse suivante.

On bouclera en 9h13 arrêts compris.

Assez content de la forme à l'arrivée compte tenu des conditions.

Bilan

 

Parcours

 

Télémétrie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Coucou. J’ai pris beaucoup de plaisir à visiter ton blog. Merci beaucoup pour les belles photos.
Répondre
B
Merci Astride
Pour les photos c'était du recyclage cette année. Le parcours ne changeant pas je peux prendre des photos lorsque je suis seul et les recycler pour les fois ou je suis dans un groupe ou quand l'appareil est HS comme sur cette édition.
C
Bon ben enfin tu t'y es remis... Je ne comprends pas bien tes choix de ne faire QUE des sorties face au vent :-) Et puis l'excuse de l'appareil photo pour faire la tournée des bars ça ne prend plus. Au moins, tu as un mérite : tu fais la tournée des bars à vélos.
Répondre
B
Ca doit être à cause de choix comme cela que personne ne veut rouler avec moi et que je me retrouve toujours tout seul dans ces sorties face au vent :)
C
Toujours aussi plaisant de lire tes CR. Beaucoup d'humour (z'aime bien) pour une épreuve malgré tout est très longue à cette époque de l'année. Bonne continuation
Répondre
B
Meuhhh non c'est pas long.
C'est juste un petit 200 et quelque soit l'époque de l'année un 200 peu se faire sans entrainement :)