Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

Bien mangé à la sans raison

6 Novembre 2016 , Rédigé par Bruno Publié dans #course à pied

Comme chaque année à cette époque je laisse les vélos se reposer un peu, bien que cette année ils n’ont pas eu vraiment de quoi se fatiguer, pour user un peu les chaussures de course à pied. Si l’an dernier l’objectif était le marathon du beaujolais cette année on va augmenter la distance avec la SainteLyon 

Même si vous n’avez pas vu de photos ni de cr le programme préparatif de montée en puissance est pour le moment identique. Au niveau des temps de passage c’est globalement pareil sur les courses. Un tout petit peu moins bien sur les temps mais parfois meilleur au niveau des sensations. 

La ballade du jour se situera à Velizy pour la sans raison. Pour ceux qui ne connaissent pas c’est une organisation de trails plus on moins longs dans la forêt de Meudon dont les bénéfices sont destinés à l’association Laurette Fugain. D’après ce qui est dit sur le site on n’y vient pas sans raisons et j’en avais plusieurs. Préparation à la sainteLyon, organisation caritative et d’après ce que j’avais pu voir sur le site et sur le net un bon ravitaillement à l’arrivée dont on reparlera plus tard.  

Il y en a encore qui vont dire que je ne pense qu’à manger et à boire.  

J’avais déjà failli gouter le ravito l’an dernier car j’étais inscrit sur le moyen parcours mais l’épreuve qui devait avoir lieu le 15 novembre avait malheureusement été annulée au dernier moment par la préfecture suite aux événements du 13.  

Du coup je reviens cette année pour découvrir. Par contre je délaisse le parcours de « la Thérèse » et ses 18km pour celui de la « Balèze » et ses 35Km (cela a augmenté un peu cette année).

C’est que sur le grand parcours il y a un ravito de plus

 

 

Et on aura besoin de reprendre des forces car même si je ne connais pas cette course je sais que cela va être un bonne préparation pour avoir déjà couru ou pédalé dans ce massif de la forêt de Meudon selon les endroits où j’habitais, en bas lorsque j’étais à Chaville, où en haut lorsque je travaillais sur Velizy. En gros lorsque cela ne montera pas c’est que cela descendra et inversement. 

Comme en vélo je commence à faire des cr à partir de 200km ou pour des sorties avec des ravitos intéressants vous aurez aujourd’hui un cr en course à pied car la distance est plus longue que d’habitude. Et vous aurez même droit à des photos car j’ai trouvé un endroit pour mettre l’appareil. Comme je pars avec le camelback je n’ai pas besoin des gourdes à la ceinture et ce sera parfait pour y mettre l’appareil. J’aurai aussi pu le mettre dans la poche arrière du camelback mais cela aurait été moins pratique pour les photos en courant. 

La récupération du dossard s’est faite la veille au calme et j’y suis allé en mode feignasse. J’aurai pu sortir le vélo à l’occasion, 20 km aller retour environ, mais il a préféré rester à la cave. Du coup j’en ai profité pour aller faire des courses et compléter l’équipement de course à pied car il me restait des bons cadeaux de mon CE à dépenser avant la fin de l’année. 

Je vais partir plus tard que prévu mais grâce au repérage de la veille j’avais localisé des endroits pour me garer. Aujourd’hui aussi je le fais en mode feignasse en y allant pas en vélo.

 

Le gymnase est plus rempli que la veille. Je laisse mon sac à la consigne et je ne prend même pas de pain aux chocolats comme quoi je ne pense pas qu’à manger. C’est surtout que je ne sais pas comment je vais digérer cela en course à pied. 

 

Je ne reste pas au chaud à l’intérieur et je préfère aller m’acclimater dehors. D’habitude sur les courses je m’échauffe bien pour être rapidement opérationnel mais aujourd’hui vu le programme l’échauffement se fera en cours de route. Je vais quand même faire 2 tours du stade en trottinant et un en marchant pour réveiller la bête.  

J’en profite pour bien repérer l’accès au ravito d’arrivée tout se prépare. J’ai uniquement regardé de loin car pour le moment il n’y avait rien à se mettre sous la dent. 

 

 

 

Je me prépare aussi en repérant le podium au cas où...

Un grand soleil nous attend. 

A 9h les balèzes sont lâchés et tout le monde part tranquillou. Aujourd’hui cela ne joue pas des coudes pour s’extraire de la meute et tout le monde reste groupir. 

 

 

 

 

Vous remarquerez qu'il faut que je m'habitue aux photos en courant pour améliorer le cadrage

Les 4 premiers kms seront plats et je vais faire 2 arrêts. Un pour resserrer le lacet de la chaussure droite pour commencer et un peu plus tard un second pour celui de la chaussure gauche. Sur cette paire de chaussures de trail, achetée il y a quelques mois avec les bons du CE, les lacets ne sont pas très longs et c’est difficile de faire 2 tours pour bien les serrer. Du coup cela se desserre tout seul. 

Fini l’échauffement et on commence par une longue descente et je descends toujours aussi mal. Comme d’hab j’ai du mal à lâcher les chevaux et à me laisser aller et du coup je suis constamment en train de me freiner en usant les quadriceps. En plus avec le tapis de feuille mortes on voit mal le relief (racines, pierres, rigoles) et j’ai toujours peur d’y laisser une cheville au passage.  

Par contre lorsque cela remontera là je n’aurai plus peur de la vitesse. Me connaissant je vais me forcer à gérer et à monter sur la réserve. Et comme il y a de bons coups de culs avec des traces parfois uniques tout le monde marche tranquillement sans essayer de doubler. Sur ce genre de trails c’est un peu comme sur les longues distances en vélo. 

Je ne vais pas vous décrire tout le parcours car cela serait lassant mais on en prend plein les yeux dans la forêt à cette époque.  

Et on n’est pas les seuls ce dimanche matin avec les Vtt, les marcheurs, les joggeurs. A un moment vers le 20ème km sur une portion plate, il y en a de temps en temps, j’en rattrape un mais en arrivant à sa hauteur il semble accélérer d’un coup. Donc je le laisse repartir. Un peu plus loin rebelote. La troisième fois il va se retourner et m’inciter à prendre sa roue. « Allez gamin. Tu ne vas quand même pas me laisser devant ! » On va discuter un peu et il s’avère que le monsieur à 84 ans !!. 

Deuxième ravito vers le km 21. Je récupère une barre de céréales que j’ingurgite sur place car je n’arrive pas à manger en courant.  

 

 

La forme est bonne notamment dans les montées où c’est un peu le même effort cardiaque qu’en vélo. J’ai l’impression de mieux monter que mes compagnons du moment et à mieux repartir après la phase de marche. Et pourtant c’est quasiment le plus compliqué la transition marche course ou les premières centaines de mètre piquent un peu. Ensuite lorsque on se réhabitue cela va mieux et ils me repassent devant jusqu’à la prochaine descente puis remontée.  

Sur la saintexpress il y a 2 ans et sur le marathon de l’an dernier j’étais parti trop vite et j’avais commencé à coincer par l’apparition d’un point de côté persistant m’empêchant de maintenir mon rythme. Aujourd’hui j’ai du mieux gérer car je vais maintenir la forme jusqu’au 30e km. 

Ensuite cela va commencer à tirer et je vais finir avec l’élan emmagasiné. Même si j’ai essayé de bien gérer et de ne pas m’enflammer au début il faudra partir encore plus lentement d’ici un mois car la distance sera un peu plus du double. J’ai très peu de repères après 20km et sur des grandes distances on ne peut de toute façon pas faire une sortie d’entrainement correspondant à l’objectif final. 

Je suis quand même arrivé au bout en bonne forme. Je n’ai pas trop pu me préparer au dénivelé car je courrais en sortant du boulot dans le bois des Vincennes qui est tout plat. J’aurai pu avoir plus de dénivelé en courant chez moi mais un fois rentré j’ai vraiment du mal à trouver la motivation pour ressortir d’où les sorties juste après le travail. Mais comme je viens de changer de lieu de travail et que mon nouveau terrain de jeux est à Poissy en ordure de la forêt de Marly je vais pouvoir mieux me préparer car cela monte dans ce coin. 

Le plus dur est fait avec la ligne d’arrivée en point de mire. 

 

YAPUKA aller se restaurer pour récupérer et je suis tout de suite attiré par une odeur caractéristique que j’aime bien. 

C’est super il y a un stand de crêpes !! 

 

 

 

Pour le moment cela bouchonne donc je vais dans la tente au fond. 

Un bon bol de soupe qui sera servi dans un verre, puis du reblochon avant d’attaquer le dessert avec des beignets. Le tout arrosé d’un peu de vin chaud. 

 

En ressortant je vois que le stand de crêpes est libre donc je m’approche.

Et là je vois les tarifs affichés sur la table. Manque de bol je n’ai pas d’argent sur moi.

 

 

Je le signale aux bénévoles présentes en disant que je reviendrai l’an prochain. J’ai du paraitre très malheureux ou faire des yeux de cockers car la dame me demande à quoi je l’aurai voulu.

 

 

Et c’est ainsi que je vais récupérer une crêpe à l’insu de mon plein gré. Ce doit être l’avantage d’être déguisé en coureur avec un dossard accroché car si j’avais été en civil je n’aurai pas eu cette chance. Mais en civil j’ai toujours mon porte monnaie au cas où une crêpe passerait par là. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du coup je vais surement revenir dans les prochaines années. Cela ne sera pas l’an prochain car je sais déjà que j’ai un truc de prévu à cette époque dont je vous reparlerai peut être d’ici quelque temps. Mais je prends rdv pour dans 2 ans car le ravito de fin du marathon du Beaujolais me retenterai bien et il faudra m’y préparer 

Un grand merci aux organisateurs et à tous leur bénévoles pour cette magnifique organisation le tout dans la joie et la bonne humeur. 

 

La télémétrie et le parcours sont disponibles ici  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
tu en penses quoi de ta montre de CAP ? Tu la recommanderais ?
Répondre
B
Comme c'est ma première montre de CAP je n'ai pas trop de comparatifs.
Pour les fonctionnalités c'est assez complet bien que je ne sois pas sur de pouvoir suivre une trace GPS :) Aucun pb depuis 18mois.
Par contre entre le cardio vélo (qui ne monte pas trop et plafonne à 185) et celui de la montre (plus haut et souvent entre 190 et 200) ce ne sont pas les mêmes résultats. Mais je ne sais pas si cela vient du cardio ou du bonhomme qui ne réagit pas pareil.

Sinon le spécialiste des montres c'est Benny :)
C
je me disais bien que tu ne faisais que manger... Je vois que tu sembles bien prêt pour la sainté lyon... qui s'approche :-) courage
Répondre
B
Tu t'es blessé avec la montre !!!
Va falloir que je fasse gaffe :)
C
j'ai investi dans une garmin forerunner 230... testée une fois avant de me blesser... mais je pense que je vais aimer (la montre)
B
Mwouias mais là je n'ai pas encore fait la moitié de la SaintéLyon donc je ne sais pas trop ou je vais si ce n'est que c'est à Lyon.
Mais comme Valex y est arrivé ça doit être faisable car il n'a pas l'air bien sportif ce garçon :)