Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

18 septembre 2010- Versailles Chambord étape 1

19 Septembre 2010 , Rédigé par Bruno Publié dans #Saison 2010

Après le Levallois Honfleur de la semaine dernière je remet cela avec un nouveau 200 pour une randonnée organisée seulement tous les 2 ans à laquelle je participe pour la première fois. Lorsqu'en j'en discutais avec le gars que j'avais rencontré la semaine dernière en me rendant à Levallois il trouvait que le nom de la randonnée avait de la gueule

En effet le but est de relier le château de Versailles à celui de Chambord en passant par quelles petites bicoques que l'on ne peut plus appeler château

Avant de poursuivre le compte rendu j'ouvre une parenthèse pour demander au lecteur d'être attentif car il y aura une question qui sera posée à la fin. Je referme donc la parenthèse.


Jusqu'à maintenant on n'a pas encore participé à cette randonnée avec le club et cette année nous devions enfin le faire. Tout était planifié en début d'année le minibus (de la communauté de communes) était réservé et il n'y avait plus qu'à s'entraîner. Ensuite il y a eu quelques variantes car on n'avait plus le minibus, réservé aussi par le club de Tillières, puis on l'avait de nouveau puis on ne savait plus. En plus pas grand monde n'était inscrit Finalement la semaine dernière on n'avait pas le minibus mais comme il y avait 4 inscrits une voiture suffisait jusqu'à ce que tout le monde déclare forfait dans la semaine. De toutes façon minibus ou pas, avec du monde ou pas j'étais décidé à le faire même par mes propres moyens en organisant ma logistique, logistique que j'ai mis au point lors d'une sortie en solitaire pendant les vacances en juillet.

Je m'élance donc de PALAISEAU ce samedi matin un peu avant 6h pour rejoindre Versailles. L'échauffement sera plus court que la semaine dernière car j'ai un peu plus d'une quinzaine de kms à faire.

Je m'inscrit sur place car avec toutes ces hésitations je n'ai pas envoyé le bulletin à l'avance. Je n'aurai donc pas droit au panier repas mais je pars avec mon ravitaillement dans la sacoche

 

Pour ceux qui n'aurait pas reconnu, un petite photo du château de départ.

Photo 001

Je vois des groupes qui commencent à partir donc je ne traîne pas. En effet plus je partirai tôt plus le gros de la troupe sera derrière et plus j'aurai de chance d'accrocher un bon wagon.

A un moment alors qu'on n'a pas encore quitté Versailles j'entends une voix familière derrière moi qui m'interpelle. C'est un des gars de l'autre club de Verneuil. Les premières côtes commencent et pour le moment je suis sur un terrain connu.

J'ai oublié de signaler que j'ai envie de me tester aujourd'hui et je n'ai pas du tout l'intention de gérer. On verra plus tard si la tactique était bonne ou suicidaire mais comme il s'agit d'un test j'essaye de bien le faire.

 Après BUC et en se rendant vers Chateaufort un premier groupe me double. J'accroche un moment mais je les laisse finalement partir car ils sont déjà à 38km/h et je ne suis pas assez chaud pour suivre. Malgré mon intention de ne pas gérer ils sont vraiment trop rapides pour moi. Ils vont donc s'éloigner très très vite.

Après la descente sur Chateaufort on tourne à gauche vers Gif au fond de la vallée. Le soleil n'est pas encore levé et à cet endroit il ne fait que 4°c Cela faisait un moment que je n'avais pas roulé dans ces conditions climatiques. On va pouvoir se réchauffer un peu en remontant vers les molières dans une côte que je connais bien et ou je me fais doubler par un premier paquet en bas puis un autre en plein milieu.

Au sommet on arrive à former un petit groupe de 4 et on va rester ensemble pendant environ 20km à travers la campagne de l'essonne.

Photo 002

Après le val St germain on tourne à gauche, pour contourner Dourdan, sur une route que je ne connais pas mais ou je vois souvent des cyclos s'engager. Cela va me permettre de découvrir et de faire varier mes futurs parcours. On arrive dans un terrain plus vallonné ou les petites côtes s'enchaînent. Le groupe éclate et je m'arrête au sommet pour une pause technique. Tout le monde me repasse et je repars presque seul mais un gars va rapidement me rattraper et je lui colle à la roue. Sur le plat on est à la même allure mais il monte légèrement plus vite mais sans trop me distancer donc je fais l'effort à chaque fois. Un groupe va rapidement se constituer et le rythme va progressivement accélérer jusqu'au premier ravitaillement de Chalo sur mars (je suppose qu'il s'agit d'une rivière car je n'ai pas l'impression d'avoir changé de planète).

 

Tournée générale de viénnoiseries

Photo 003En mangeant mon pain aux raisins je me fais interpeller par Patrick, mon compagnon de route du 200 de Longjumeau en mars  que j'avais retrouvé dans la queue pour récupérer le maillot la semaine dernière à Honfleur. Il est avec les gars du club de Chevreuse dont certains avaient aussi roulé avec nous en mars.

Je vais repartir avec eux.

Photo 004 

Photo 005Un gros groupe se constitue rapidement avec notamment ceux avec qui j'étais juste avant le ravito. Le groupe va cependant rapidement se scinder suite aux bosses se dressant sur notre route. En plus une fois le sommet franchi cela embraye de suite donc on va rouler comme cela entre 35 et 40 sur le plat jusqu'au prochain ravitaillement à Chilleur dans un superbe parc.

On arrive dans les premiers et on peut choisir sa place.

Photo 006Photo 007En plus d'être dans les premiers il reste des chaises car l'herbe est encore humide

Pendant que les autres déballent leur panier repas j'ingurgite mes premiers casse croute. Le groupe de Chevreuse se reconstitue ainsi au fil des arrivées. 

Lorsque nous repartons, pour aller boire un café au bar à côté, il y a du monde qui est arrivé entre temps.

Photo 008

Il nous reste encore une centaine de kms mais maintenant le plus dur est derrière nous car les bosses sont passées.

Cela repart tranquillement et j'arrive à prendre un "petit" château sur la droite de la route en me retournant.

Photo 010Nous traversons maintenant la forêt d'Orléans

Photo 011

A la faveur de quelques faux plats un peu plus prononcés le groupe va de nouveau se scinder en deux. Devant cela commence à embrayer de nouveau.

A un moment la route devient un véritable tape cul et cela saute et vibre de partout. J'ai l'impression que je perd quelque chose et avec un rapide coup d'oeil tout à l'air cependant en place. En fait j'ai perdu l'éclairage arrière qui s'est décroché de la sacoche. Un des gars me dit qu'il a complètement explosé mais je fais 1/2 tour pour aller voir.

En arrivant sur les lieux je retrouve sur la droite le cache rouge avec une pile. Je poursuis mes recherches et je trouve une autre pile cachée dans l'herbe juste à côté mais je n'ai pas encore toute les pièces. Je retrouverai la pièce manquante avec les leds de l'autre côte de la route. Je remonte le puzzle et miracle tout marche encore, je n'aurai pas à réinvestir de suite. De toute façon j'ai une autre lumière arrière fixée au vélo au cas ou.

Bon avec tout ça je suis tout seul et vu à l'allure à laquelle roulaient les gars avant l'incident je suis pas prêt de les revoir. Au moment ou je repars 2 gars en vert avec des maillots de la bourse de Paris me doublent et j'accroche de suite. Cela a l'air d'être un bon wagon car le compteur se met de suite à 35km/h. On va rapidement revenir sur le premier group de Chevreuse et repartir devant.  Sur les 2 gars il n'y en a qu'un qui roule sans rien demander à personne. On fera une petite pause à un moment en ayant rejoins un groupe de cinq avant de repartir de plus belle.

Après avoir encaissé le changement de rythme cela va mieux et je commence à lui prendre un ou deux relais. On va finalement revenir sur les gars de Chevreuse que je pensais plus revoir un peu avant le franchissement de la Loire à Jargeau.

La dernière fois que j'ai traversé la Loire en vélo c'était au pied de la montée du Gerbier sur l'ardéchoise et elle a bien changé. Pas de photo cependant car il y a du monde sur le pont.

On tourne à droite et on va longer le fleuve pendant un certain temps sur une digue en surplombant un camping. Lorsque j'étais gamin, entre 3 et 5 ans il me semble, mes parents, oncle et tante venaient camper à Jargeau et peut  être qu'il s'agit du même camping.

Photo 012  

  Photo 013

Pendant ce temps on en fait pas vraiment du tourisme et on tourne à 5 ou 6 pour passer les relais devant.

Je n'ai pas encore parlé de météo. Le soleil est là mais par moment il fait tout de même un peu frais et il y a un petit vent nord ouest. J'avais  pourtant bien fait attention à ne pas commander de vent à Renarde car je savais qu'il allait être défavorable à un moment donné mais nous en reparlerons plus tard notamment dans l'étape 2.

Le groupe va encore se renforcer et du coup on roule entre 35 et 40 avec quelques bordures et une route pas assez large pour pouvoir s'abriter avec le vent de 3/4. A cette vitesse on va même louper 2 flèches 

Le dernier ravito arrive pour le goûter

Photo 014Les gars de Chevreuse ont décidé d'attendre leur copains donc je vais repartir dans un autre paquet d'une trentaine d'unité. Avant de repartir ils se donnent quelques consignes de ne pas rouler trop vite mais sur la portion précédente ils avaient aussi dit cela et fini à 40km/h

Ils vont cependant repartir tranquillement vers les 32 et on se rapproche petit à petit de l'objectif avec des panneaux Chambord qui se profilent. On ne doit plus être très loin et comme l'indique le panneau Chambord est à droite.

Photo 015Comme Chambord est à droite nous allons tourner à gauche

Un peu plus loin c'est l'inverse. Panneau à gauche et nous tournons à droite.

Je sens cependant que l'on se rapproche car nous sommes en forêt. Devant ils doivent aussi sentir l'écurie car ils en ont remis une couche et nous sommes repartis à 40km/h

Nous longeons maintenant un mur qui doit être celui clôturant le parc. Effectivement quelques kms plus loin nous entrons dans le domaine de Chambord et même un peu vite car nous ne voyons pas l'arrivée sur la gauche. Bon il faut dire que l'arrivée n'est pas au château mais à la ferme de la gabillière.

La randonnée officielle est bouclé avec une moyenne de 27.8km/h ont mes premiers kms d'échauffement jusqu'à Versailles. On n'aurait pu faire mieux si on ne s'était pas trainé jusqu'au premier ravitaillement

Dernier pointage de la feuille de route.


Photo 016Photo 017Photo 018

 

Bon c'est pas tout mais je vais pas venir jusqu'ici en vélo sans aller voir le château donc je reprend la route à travers le parc.

Photo 019Photo 020

Et voici le but du voyage

Photo 021

Deux cyclistes à côté de moi me proposent de me prendre devant le château.

Photo 022Photo 023

Un petit tour du parc

Photo 024Photo 025Photo 026Photo 027

 

La première étape est maintenant finie et je vais revenir à la question évoquée en début de compte rendu.

La question est toute simple. Le titre du compte rendu est "Versailles Chambord étape 1" et si vous avez tout lu je suis parti de Versailles et je suis arrivé à Chambord. Donc pourquoi étape 1?

 

Et bien parce que maintenant il faut revenir et la logistique que je m'étais imaginé lors d'une sortie fin juillet est une logistique des plus simples. Je repars dans l'autre sens en vélo dès maintenant

Le compte rendu de l'étape 2 qui suivra sera donc consacré au retour.

 

Bilan de l'aller

230km à 27.8km/h

 

Parcours

Parcours

 

Télémétrie

Telem

 

 

 

 


 


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J


Bonjour,


bravo pour le commentaire et pour les photos. J'ai pris quelques photo également mais pas celles du Château car nous sommes arrivés tard (19h) et nous avions 250 km à faire pour le retour
(voiture). Je recherche également quelqu'un ou une famille qui aurait une médaille supplémentaire, car à notre arrivée il n'y avait plus de médaille, grosse déception pour moi, car autre que le
plaisir d'avoir fait un vrai premier 200 et en plus très beau et agréable, une médaille aurait-été la bien venue  . Merci pour la réponse et j'en profite pour vous inviter à la
randonnée du Boudin à Mours et organisé par mon Club le CCMours (95) qui aura lieu le dimanche 26 septembre2010. (Voir sur le site du CCMours).


A bientôt


 


Jean Pierre



Répondre
B


Bravo pour votre premier 200 qui en annonce d'autres maintenant que vous y avez gouté.


Désolé pour les médailles mais je n'en ai pas pris donc aucune de rab.



C


Je crois que si un jour se crée un club des félés du vélo, tu y auras toute ta place.


Superbe compte-rendu, en attendant celui du retour.


** Il y avait un gars du club de Gagny, sur ce parcours. Tu ne l'as pas vu, par hasard ?



Répondre
B


Comme le ventoux est un peu loin de chez moi pour que je devienne un cinglé il faut bien que je trouve d'autres idées. Cricri a l'air d'avoir de mauvaises influences sur moi


Sinon je n'ai vu personne de Gagny.



R


Ah cool, super récit, , j'attends la partie 2 .



Répondre
B


Ca sera pour demain