Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

2 juin 2012- Petite sortie vers les châteaux de la Loire

5 Juin 2012 , Rédigé par Bruno Publié dans #saison 2012

Après la sortie à la mer du début du mois de mai le club de Flins organise ce week end une nouvelle sortie pour aller visiter quelques châteaux de la Loire cette fois.

Donc pour bien en profiter il faut partir tôt et le parking est déjà en plein préparatifs en arrivant.

Photo 001Le lecteur attentif aura bien sur reconnu Gérard sur la photo déjà présent sur le 400

 

Récupération des cartes de route auprès du grand chef Oliv'

Photo 002

A peu près une vingtaine de participants poseront pour la photo souvenir avant le départ mais comme je ne suis pas assez vif le matin au réveil pour prendre la photo et être en même temps dessus vous ne la verrez pas tout de suite. Elle devrait bientôt être publiée sur le site de l'organisation.

 

Et toute la joyeuse bande s'élance au lever du jour.

Photo 004

Je profite d'un feu rouge pour prendre une photo du groupe de tête car les groupes de niveau vont rapidement se former.

Photo 005En rangeant l'appareil dans la poche il s'est un peu déclenché tout seul donc finalement j'arrive quand même à être sur des photos que je prend.

Photo 006

Après quelques centaines de mètre les groupes de niveau sont quasiment formés. Nous avons donc le groupe de Flins qui ouvre la route en tête et derrière les invités Il faut vite choisir son camp car ils vont très vite disparaître.

Pour ma part je suis donc dans le grupetto comprenant 7 membres comme dans notre groupe du 400 à la mer. En gros on prend les mêmes et on recommence avec Terry (un des rubans blancs de la bande), Gerard (des essarts), Marcel (de Poissy), Renaud (un voisin de Massy), notre anglais (dont je ne me rappelle plus le prénom) et Jacques (du perreux) qui ne faisait pas partie de la bande lors du 400 mais qui remplace donc Pascal.

 

Le jour se lève très vite et les lumières ne nous serviront quasiment pas ce matin encore un peu brumeux.

Photo 007

Le soleil se lève aussi et il va nous accompagner toute la journée.

Photo 008Gerard nous présente les propriétés locales avec celle d'un émir sur la droite.

Photo 009Le mur d'enceinte fera près d'un km de long et donc un km de géraniums à planteret arroser.

Parcours classique de quelques BRM pour le moment avec une portion de PBP entre Gambais et Chateauneuf en thimerais via Nogent le roi.

Quelques petits toboggans pour commencer

Photo 010Puis de la plaine.

Photo 011En fait le parcours est tracé sur un parcours globalement plat car il a pour but de faire naître des vocations pour de nouveaux adeptes des longues distances.

Je ne vous parlerai pas de la distance de la sortie de suite mais comme ces derniers temps je ne fais pas de compte rendu pour les sorties inférieures à 200km le lecteur attentif aura déduit qu'il y en a au moins 210

 

On arrive ainsi à Chateauneuf pour la première pause repas de la journée. Passage à la boulangerie pour le solide et au bar des sports pour le liquide.

Photo 012Ce bar est mondialement connu pour être ouvert toute la nuit du PBP même si aujourd'hui la patronne n'avait pas mis les oreilles de Minnie comme sur le DVD.

Photo 013En levant la tête on s'aperçoit une concentration de nids d'hirondelles profitant du câble de soutien.

Photo 015Il y en a près d'une vingtaine.

 

C'est reparti plein sud pour un peu de plaine et un peu de vent un peu trop du sud pour le moment

Photo 016Cela doit être dans ce secteur que l'on entendra quelque chose tomber d'un vélo. C'est Renaud qui a perdu sa Cateye qui était mal fixée. Ce n'est pas le jour des Cateye car Jacques avait laissé tombé la sienne sur le parking à Flins et j'avais fait de même avec celle fixée à l'axe de roue avant. La mienne n'a pas eu de problème mais les 2 autres ne veulent plus rien savoir et refusent de s'allumer donc il va falloir à tout prix rester groupés.

 

On se rapproche de la Loire mais il en manque encore un peu Photo 017Photo 019Photo 020Changement progressif de paysage.

Photo 021On approche de Mondoubleau ou terry prendra un peu d'avance pour aller valider son BPF

Photo 022

 

Comme on va faire une tournée des châteaux tous ne sont pas de la même époque et certains penchent un peu.

Photo 023

Bon c'est pas tout mais il faudrait penser à manger et heureusement on arrive au deuxième contrôle.

On pointe à 13h15 en apprenant que le groupe précédent est passé à 11h30.

Pause sandwich coca et gamelle de riz pour moi car cette fois j'avais pensé à amener un autre type de nourriture pour varier les saveurs.

On n'est pas les seuls à s'arrêter ici car un autre groupe fait aussi une pause. Ce sont des anglais reliant Londres à Monaco si j'ai bien compris.

Photo 024Renaud ayant réussi à faire remarcher sa cateye en cours de route il est sollicité par Jacques. Après quelques manipulations et quelques menaces il a réussi à faire revenir la lumière. Cela devrait coûter une bière à Jacques au prochain contrôle

L'échauffement étant terminé, on a fait à peu près 170km, on va pouvoir reprendre notre périple à travers la vallée du loir.

Photo 025Photo 026

Photo 027Bien entendu on continue aussi la tournée des châteaux

Photo 030Pour la restauration on aura quelques pommes

Photo 032

Au niveau météo la semaine dernière j'avais pu faire ma première sortie de l'année avec le cuissard et les manches courtes et aujourd'hui c'est le premier coup de chaud. On n'était plus habitué et aujourd'hui cela cogne fort. Plus on avance plus on prend des couleurs et plus les bidons baissent à vue d'oeil.

Mais Oliv' a bien fait les choses avec des passages ombragés

Photo 033Photo 034Photo 036Depuis un moment Gérard s'inquiétait de ne pas avoir vu de vigne mais en approchant du prochain contrôle elles apparaissent enfin.

Photo 037On arrive au contrôle suivant et on devrait pouvoir profiter des spécialités locales

Photo 038Bon c'est pas tout mais il faut manger un peu donc on pose les vélos.

Photo 040Et on va au bar pour un ravitaillement complet. Plein des bidons, une bière pour la soif et un coca pour recharger en sucre. Avec la température extérieure surchauffée la bière s'est évaporée en une à deux minutes

Photo 039

Cette fois ci on a changé de Loir

Photo 041

 

On traverse à la hauteur de la centrale de Chinon que l'on va contourner

Photo 042Ce sera notre point le plus au sud et avant d'attaquer la remontée on part vers l'est pour remonter la vallée de l'indre.

Photo 046

 

Quelques gouttes commencent à tomber mais rien de bien méchant voir même plutôt agréable à cet instant vu la température de la journée.

Traversée de l'indre


Photo 047Plus on avance plus cela s'assombri derrière nous et les grondements de l'orage se font entendre avec quelques éclairs.

On arrive tout de même à Montbazon pour le contrôle suivant ou quasiment tout est fermé. Mais on trouve une guinguette qui se prépare à accueillir des danseurs pour la nuit et on peut pointer et faire le plein. Pour le moment il fait encore bien chaud mais comme la prochaine étape va se faire de nuit je ne sais pas comment m'habiller à cet instant. Je ne veux pas passer la nuit avec les jambes à l'air pour protéger les genoux des tendinites mais pour le moment j'ai trop chaud.

La question va cependant être vite réglée. En effet pendant que nous sommes en train de manger un peu, il faut bien s'occuper lors des contrôles, l'orage qui menaçait se rapproche et il commence à pleuvoir de plus en plus fort. Du coup je ne me pose plus de question et j'enfile les jambières, les manchettes et le goretex.

Maintenant il tombe des cordes et les avis sont partagés sur la stratégie à adopter. Est ce qu'on attend que cela se calme ou est ce que l'on y va. La météo avait de toute façon annoncé de la pluie dans la nuit ainsi que le dimanche (merci Renarde) donc de toute  façon on sait que l'on va y avoir droit. Personnellement je serai d'avis de repartir car la pluie ne me dérange pas et de toutes façons comme on vient de passer la mi parcours il va bien falloir faire les 280km restant en vélo d'ici dimanche soir.

Finalement cet orage passera vite et 5 minutes après il ne tombera quasiment plus d'eau et on va pouvoir repartir. Quelques km après être reparti il ne tombera même plus rien du tout pendant un bon moment. Entre temps on a changé de vallée pour remonter le cher et passer à proximité du premier château de la Loire avec celui de Chenonceau. Celui ci on ne le verra pas mais c'était plus ou moins prévu car il n'est pas visible de la route.

On continue dans la nuit avec de la pluie pendant un moment puis plus rien et on arrivera sec au contrôle suivant à Contres.

Il n'est pas forcément tard lorsqu'on y arrive, environ 0h30, mais juste avant je commence à avoir sommeil et les bâillements sont de plus en plus fréquents. On pointe en répondant à la question secrète et comme on prévoit de s'arrêter au moins 1/4 d'h je m'installe contre un grillage pour une micro sieste. D'autres choisissent des arbres et je ne dois pas être le seul à vouloir dormir car finalement on s'installe plus "confortablement". Plutôt que de rester assis adossé au grillage je chois de m'allonger directement sur le bitume du parking comme d'autres de mes compagnons.

C'est à ce moment là que les premières gouttes vont tomber mais comme on est sous les platanes on est protégé car cela ne tombe pas trop fort. J'essaye d'écouter le bruit de la pluie sur les feuilles pour voir s'il augmente ou si il baisse mais hélas il augmente.

De temps en temps il y a quelques passants qui passent en courant sur la place pour rentrer se mettre à l'abri. Si je résume la scène il il y donc des passants courant se protéger et des cyclistes allongés tranquillement sur le bitume commençant à se faire mouiller car les platanes ne protègent plus assez mais qui pour le moment ne bougent pas et restent par terre En fait j'ai un peu bougé pour aller me mettre à un endroit plus près du tronc d'arbre donc mieux abrité. A un moment j'ai pensé aller chercher ma couverture de survie pour m'enrouler dedans mais il aurait fallu se lever donc j'ai laissé tomber l'idée

Le premier à craquer est Jacques qui prend son vélo pour aller chercher un endroit plus propice. Il va revenir quelques minutes après pour nous signaler avoir trouvé le graal avec un sas de banque 4 étoiles. On va pouvoir y rentrer à 7 avec tous les vélos et s'allonger bien confortablement. Quoique le carrelage est beaucoup plus froid que le bitume qui restituait la chaleur emmagasinée.

J'ai sommeil mais je n'arrive pas trop à dormir d'un sommeil réparateur car je n'arrive pas à trouver une bonne position. En plus en me retournant je suis pris d'une crampe à la jambe et j'ai failli donner un coup de pied dans la tête de notre compagnon anglais

On sera réveillé par une sonnerie à 3h car une montre avait mémorisé l'heure de réveil du samedi matin mais on ne se lèvera que vers 4h. Comme il pleut dehors à cet instant on ne s'affole pas trop.

Voici donc notre hôtel

Photo 048

Photo 049Bon c'est pas tout mais il faut y aller car on a encore des châteaux à visiter et on reprend la route dans la forêt solognaise.

On arrive à Cheverny par une route dans le prolongement de l'axe du château tout illuminé dans la nuit puis on prend la direction du prochain château qui sera celui de Chambord. On passera juste à coté de celui ci et certains ne s'en apercevront pas car il n'est pas illuminé pour nous. Oliv nous dira à l'arrivée que lorsqu'ils sont passés il était allumé mais nous on ne verra rien Il faudra donc que j'y retourne en septembre en faisant une autre tournée de châteaux en partant cette fois de Versailles.

On longe le parc et à ce moment le groupe s'étire un peu dans la forêt. A un moment gerard se retourne et s'aperçoit qu'il manque terry et Renaud donc on s'arrête tous les deux. On en profite pour retirer les frontales et malgré une longue ligne droite de près de 2km pas de lumière à l'horizon. On verra 2 biches traverser et s'arrêter brouter au bord de la route au loin mais toujours personne donc on repart les chercher.

Quelques voitures vont nous doubler et nous croiser mais toujours pas de phare de vélo au loin. A un moment on voit des phares devant être une voiture vu la puissance et au bout d'un moment on se fait la réflexion que cette voiture n'avance pas bien vite. En fait de voiture la lumière est celle de Terry et on a peu ainsi s'apercevoir de la puissance du moyeu dynamo vu d'en face. En fait ils se sont arrêtés à cause d'une crevaison de Renaud.

On repart dans l'autre sens avec donc 4km de rab au compteur et on retrouver les autres un peu plus loin.

C'est à peu près à ce moment que je vais sentir arriver un gros coup de moins bien. Plus ca va moins ca va et j'ai de plus en plus sommeil en n'arrivant pas à suivre. Le groupe prend quelques longueurs d'avance avant de s'apercevoir que je manque à l'appel et ils vont m'attendre. Dans ces cas là en cas de moins bien je préfère presque être seul pour gérer à mon rythme et je dis à terry qu'ils peuvent y aller mais ils ne m'écoutent pas. En fait ce n'est pas comme une défaillance mais simplement une envie de plus en plus pressante de dormir et je commence à guetter un endroit propice. Pour les fossés ou clairières avec ce qui est tombé cette nuit ce n'est pas la peine d'y penser mais on arrive dans des zones habitées et j'apercois un premier abri de bus en plexiglas. Cela me parait un peu trop aéré et un peu plus loin un autre abri en béton. Celui la serait mieux mais le temps de réfléchir et il est déjà loin. De nouveau un abri de bus en plexiglas et j'apercois une centaine de mètre plus loin le modèle abrité en béton. Je fais donc signe à terry et renaud que je m'arrête dormir et comme l'abri semble leur convenir pour mon repos ils me laissent ici.


Autant lors de l'arrêt précédent j'avais eu du mal à m'endormir cette fois ci je n'ai pas besoin de compter les moutons et le banc fait un lit très confortable. J'émerge environ 35minutes plus tard et je m'accorde 5 minutes avant de repartir. Il doit être environ 7h et le vent qui d'habitude se lève tard est déjà très en forme d'après les herbes à l'horizontale devant moi.  Mais pour le moment j'ai de la chance car je vais l'avoir dans le dos car je repars plein est mais comme je m'attend à repiquer au nord à un moment cela ne durera pas.

J'ai un peu plus d'une 1/2 heure de retard sur les autres donc je sais que je ne reviendrait pas à la pédale mais étant désormais tout seul j'ai peut être une chance de refaire mon retard en faisant moins de pause au contrôle un peu comme sur PBP.

D'ailleurs le contrôle suivant approche c'est juste de l'autre côté du pont à Meung sur loire.

Photo 053

 

On voit qu'il a plu ces temps ci car la Loire est bien vigoureusePhoto 052Photo 055Je vois la réponse à la question secrète mais vu l'heure je vais aller pointer dans une boulangerie pour consommer un peu et d'autres sont passés avant moi d'après la madame. Une fois le pain aux raisins dans la poche je cherche un bar pour le café et je fais la première pause repas de la journée puis le plein avant de reprendre la route.

Photo 056Plus que 150km à faire pour la ballade du dimanche donc.

On va commencer par un terrain de jeu que je n'aime pas trop avec la traversée de la Beauce d'autant plus qu'il y a un fort vent d'ouest et que la route va globalement au nord et des fois au nord ouest

Photo 057Si le vent avait été d'est cela aurait été parfait à cet endroit

Photo 058La météo annonçait de la pluie pour le dimanche et elle est là

Photo 059Bon on va pas s'affoler il faut faire avec le profil du terrain de jeu et j'y vais donc tranquillement sans taper dans les réserves. Cela ne servirait à rien de tirer des bouts droits à fond pour gagner 2km/h en vitesse de pointe. Côté pluie c'est terminé et il ne tombera plus rien de la journée

En traversant Patay je suis obligé de m'arrêter pour revisser ma lampe arrière fixée sur le hauban qui s'est desserrée. Il faut dire qu'il y a eu pas mal de portions tape cul.

Je suis rattrapé par un concurrent qui a passé la nuit à l'hôtel et qui termine sa journée avec un petit 200 donc autant vous dire que je ne vais pas le voir longtemps.

Photo 060Le vent est toujours la en couchant l'herbe sur le coté

Photo 061Traversée de Fains la folie et le prochain contrôle de Voves est tout proche.

Photo 062Je suis les panneaux et à un moment j'ai un doute entre une route en face et une route à droite. Il y a bien un panneau annonçant Voves sur la droite mais vu la manière dont il est positionné il peut indiquer les 2 routes.

Je choisi donc la route en face et plus j'avance plus j'ai le vent de face donc en gros plus je vais à l'ouest

Comme la distance du brevet était un peu trop courte j'ai décidé de rallonger un peu en remontant face au vent pendant un moment avant de revenir sur Voves vent dans le dos. J'ai donc fait les 2 autres cotés d'un triangle au lieu de tirer tout droit mais il y avait une photo à prendre par la bas

Photo 063Arrivé à Voves je me met à la recherche d'un café et je vois un stock de vélo connus le long d'un mur. Je vais au bar pour pointer et commander une bière puis je rejoins les copains attablés au fond. Ils ne sont plus que 4 car Gérard et notre anglais ont préféré continuer lors d'un contrôle précédent et on va donc finir à 5.

 

C'est reparti avec encore un peu de Beauce pendant un moment puis une fin de parcours un peu moins monotone et plus vallonnée.

Marcel a retrouvé la forme.

Photo 064

 

La traversé de Gallardon, avec sa moitié de donjon, va en surprendre quelques uns avec une petite rampe à 11% pour décrasser les jambes après environ 550km.

Le vent toujours de travers.

Photo 065

Dernier pointage à Epernon puis c'est la dernière étape sur le parcours inverse du 300 du mois d'avril.

Photo 066

On va finalement arriver à 18h en bouclant le parcours en 36h30.

Pur mon troisième 600 j'ai donc un temps homogène ayant mis 37 et 38h sur les 2 premiers sur le parcours de Montigny. Celui ci était plus plat mais le vent de travers dans la plaine cela n'est pas forcément mieux que les montagnes russes.

Oliv et son président sont là  à nous attendre à l'arrivée. Nous avons juste 10h d'écart avec le groupe de tête arrivé à 8h mais s'ils sont arrivés si tard c'est qu'ils ont été obligés de s'arrêter pour se protéger d'un orage violent ainsi qu'une défaillance d'un membre du groupe en fin d'apm parait il. D'après ce que j'ai compris c'était vers le 400e km mais pour nous cela ne correspondait pas avec la fin d'apm

 

Tout est bien pointé et j'ai fait attention à masquer la réponse à la question secrète sur la photo pour ne pas me faire réprimander par Oliv.

 

Photo 067

 

 

Fin de la série des BRM pour cette année. Je n'avais pas prévu de 600 cette année mais quand j'ai vu cette série de 3 brevets j'ai bien été obligé de m'inscrire

 Un grand merci à Oliv et au club de Flins pour cette série de BRM bien sympa m'ayant fait découvrir de nouvelles routes que je ne connaissais pas.

 

Maintenant place à l'ardéchoise avec un petit 800 à faire en 4 jours avec une autre bande de forumeurs.


Bilan

Il y a un peu plus de km que prévu avec les aller retour et les détours à l'insu de mon plein gré.

telem1Parcours

parcoursTélémétrie

telem2

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T

Sympa le reportage, Bruno.


Je vois sur une photo que nous avions déjà appuyé les vélos sur l'agence du CM de Bourgueil. Avant de passer une partie de la nuit dans celle de Contres.
Une nuit au sec et au chaud, mais il faudrait qu'ils prévoient des oreillers !


A quand le Guide du Cyclo des meilleurs abribus ?
Les meilleurs : ceux avec banquette en bois (en acier ou en béton c'est froid) de taille suffisante, et l'abribus assez fermé pour éviter que le vent entre.
Et s'il peut y avoir un bouton pour commander le petit déjeuner... bon là je m'égare.


A bientôt
Répondre
R

Meung sur Loire ! Il devait faire un peu le même temps cet été lors de mon retour de Normandie  , j'ai bien reconnu
le passage sur la Loire et je vois que nous avons le même manque de goût pour la Beauce ... par contre je t'admire de dormir n'importe où comme ça, moi je n'ai pas encore essayé , ça va être dur
!!!!


Bravo pour ce nouveau 600 !


PS mon aller en Normandie prévu du 12 au 15 aoùt, avec en principe nuit ... à Meung sur Loire la nuit du 13 au 14 et une étape d'environ 220 km pour terminer. Je te tiens au jus.
Répondre
B


C'est simple. Si t'arrives pas à dormir c'est que t'es pas fatigué donc tu peux remonter sur le vélo.


Si tu as vraiment envie de dormir tu peux dormir n'importe où


Je note pour prendre des rtss les 12 et 13 aout


 



O

BRM homologué sous le numéro 57859. Bravo à toi.


Comme toi, je me suis trompé un peu avant Voves. J'ai prit en face au lieu d'aller à droite. Ca a rajouté 2 ou 3 kilomètres supplémentaires. Vu le total, c'est négligeable


Merci d'être venu faire les trois BRM organisés à Flins. Avec le 200 Longjumeau, la série est complète et tu es de nouveau SUPER RANDONNEUR pour la 3ème année d'affilée. MES FELICITATIONS

Répondre
B


Si on fait un BRM sans se tromper une ou deux fois de chemin cela à moins de charme



C

Des fous, vous dis-je. Rouler aussi longtemps, pour voir les châteaux de la Loire, essuyer la pluie, affronter le vent, dormir dans un quatre étoiles non homologué et ne pas ramener une seule
photo d'un des nombreux châteaux de la Loire... des fous je ne vois que cette explication  
Répondre
B


Ah oui c'est vrai que je n'ai pas pris de photo de château de la Loire mais il y faisait nuit. Il va falloir que j'y retourne alors


Par contre j'ai ramené des photos de châteaux et des photos de la loire donc ca compte aussi