Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

21 mars 2010- BRM 200 de Longjumeau

21 Mars 2010 , Rédigé par Bruno Publié dans #Saison 2010

Le premier rdv de la saison a lieu aujourd'hui avec le BRM 200 de Longjumeau premier de la série des brevets préqualificatifs pour Paris Brest Paris 2011.
La veille j'ai équipé le vélo en version "randonnée" en montant les sacoches et cela a mal commencé. J'avais déjà eu du mal à trouver une sacoche de guidon pas trop grande car comme je suis équipé en Shimano les cables de dérailleur prennent une grande partie de la place. Je commence à installer le support et lorsque je veux visser la bête cela ne marche pas malgré tous les essais. Le diamètre du cintre est trop grand pour ce support et je suis dans l'impossibilité de faire passer les vis de blocage . Au début je croyais que c'était à cause de mon guidon plat mais rien à y faire.
Je remonte à l'appart en marmonnant et tout en regardant Milan San Rémo je cogite. Il me vient une idée d'essayer le support que j'étais allé chercher pour Cricri dans une boutique parisienne et je commence à faire le montage à blanc. Lorsque je suis prêt et que la course est terminée je redescend à la cave pour un nouvel échec
Cette fois c'est le support de Cricri qui ne va pas sur mon cintre (t'inquiète pas j'ai rien cassé j'ai juste tout déballé pour rien). Ne voulant pas m'avouer vaincu je tente un nouvel essai avec le support d'origine et comme il ne peut pas être fixé au guidon je vais attacher la sacoche au guidon avec la sangle prévue pour l'attacher en ventral comme une banane. Et cela tient J'ai juste un peu de mal à passer les mains à certains pour tenir le guidon par le haut du cintre mais cela ira pour cette sortie.
Tout ça juste pour essayer ces sacoches, il y en a une autre sur la tige de selle mais tout va bien de ce côte la, dont je n'aurais pas forcément besoin sur le 200 mais il vaut mieux faire les essais maintenant que sur le 600.
Dimanche matin debout 6h pour m'élancer à 6h30 direction Longjumeau ou je vais en vélo compte tenu qu'il n'y a que 6km.
Dès la sortie de la cave je m'aperçois que le vélo a pris du poids à l'avant et à l'arrière. J'ai peut être un peu trop chargé sur le ravitaillement mais au moins je ne suis pas gêné avec les poches arrières pleines. Départ de nuit mais comme je suis toujours en ville je ne peux pas tester l'efficacité de l'éclairage.
Arrivé au point de départ c'est déjà la foule et j'ai du mal à trouver un endroit pour poser le vélo.

 Photo 001
Je suis étonné de voir tant de monde car je ne pensais pas que ce genre de brevets attirait la foule. Peut être que sur les plus longues distances cela ne sera pas pareil car pour le moment la population est très hétérogène entre les costauds que je ne verrai qu'ici et les randonneurs au long cours.
Je vais chercher ma feuille de route que je récupère rapidement grâce à la pré inscription et en ressortant je suis interpellé par quelqu'un
C'est Benny du forum de l'ardéchoise, dont j'avais déjà parlé dans le compte rendu de Paris Honfleur, qui est en région parisienne ce week end et qui en a profité pour venir ici.
Photo 002
Comme il n'est pas encore prêt il me dit d'y aller et il me reprendra en route ce dont je ne doute en aucun point.

Tout est prêt je n'ai plus qu'a y aller en suivant la feuille de route située sous mes yeux
Photo 003C'est un autre nouveauté pour moi de suivre les parcours ainsi car sur tous les trucs que j'ai fait jusque la c'était fléché et je ne sortais la feuille qu'en cas de doute.
Cette fois je préfère l'avoir devant moi pour anticiper sur les noms de villes ou les numéros de route.
Je m'élance et le début du parcours se fera en terrain connu sur mes routes d'entraînement. je pars avec des gars de Chilly, venus aussi en voisin, et dès que la première cote se présente à la sortie de Sauls les Chartreux, 2 à 3km après le départ, j'essaye de m'accrocher pour basculer avec eux car on va se prendre vent de face jusqu'au premier contrôle dans 60km.
Malgré mes efforts je n'arrive pas à accrocher et je finis la côte 100m derrière. Je ne pourrais pas revenir ensuite car ils embrayent de suite. C'est donc raté pour ce groupe la mais j'ai l'impression qu'ils allaient de toute façon un peu trop vite.
En attendant d'autres renforts je me met à mon rythme qui n'est pas très rapide a cet endroit, environ 20km/h, a cause du vent de face sur le plateau tout dégagé.
Je fais la connaissance de "Piano" du forum des longues distances (ou des rubans blancs)  qui m'a repéré grâce au ruban blanc que j'ai accroché au casque. On va faire les premiers km ensembles et on se fait doubler par le président de la fédération d'après ce qu'il m'indique.
Petite plongée aux abords de Marcoussis ou l'équipe de France a préparé son grand chelem et on attaque la deuxième bosse déjà évoquée sur ce blog. Au sommet on se retrouve à 4, sans piano qui a lâché, et je vois le groupe de Chilly sur le coté en train de réparer. On tourne à 2 pour le moment et à Janvry croyant connaître la route j'y vais à l'instinct mais vu les cris derrière moi mon instinct n'était pas bon.
Le vent redouble et on ne dépasse guère le 20km/h. je me dis qu'a ce rythme on n'est pas prêt d'être rentré quand le groupe de Chilly nous repasse. Sans me poser de question je saute dans les roues et le changement est radical car ils sont à près de 30km/h. Je commence à me demander si j'ai bien fait car ce rythme la ne me convient pas non plus mais je m'accroche pour le moment. Une fois le changement encaissé cela va un peu mieux et on arrive sur Limours et je me rappelle tout d'un coup que c'est dans un trou et qu'ils risquent de me refaire le coup en me lâchant dans la bosse. Cette fois j'arriverai à rester avec eux, merci les feux rouges, et je pense que c'est gagné pour un bon moment. Un peu plus loin petit coup de cul ou j'ai bien du mal et en haut ils se mettent un éventail et je n'ai plus de place. Dans le nouveau coup  de cul qui suit je dis basta et je les laisse filer car je vais me cramer.
Bon maintenant je suis tout seul mais j'ai repéré un gras derrière moi en rouge qui s'est fait sortir du groupe un peu avant.
C'est à peu près à ce moment que me double Benny avec un autre gars et vu leur rythme je n'essaye même pas. en plus le gars en rouge me reprend et on a l'air d'être du même niveau.  Je suis content d'avoir du renfort car si pour le moment on est dans les contreforts de la forêt de Rambouillet quand on va se retrouver en Beauce vent de face il ne vaudra mieux pas être seul.
On commence à tourner et à cet instant on ne sait pas que l'on fera toute la route ensembles. Rochefort marque la fin des routes connues pour moi pour le moment. Direction St arnoult puis nous prenons la route d'Ablis avec une ligne droite qui s'annonce des plus inquiétantes vu le vent.
Photo 005Un peu plus loin on va se faire doubler par un peloton de furieux d'Ablis. je ne sais pas s'ils font du BRM ou s'ils s'entraînent dans le coin mais on se range sur la droite sans esquisser un geste.
Un peu plus tard un autre groupe de 5 nous dépasse et on décide d'accrocher. Les 4 de devant tournent et pour le moment on reste derrière. Je ferais une tentative pour les aider à un moment mais au deuxième relais dans un faux plat je n'arriverai jamais à arriver à la hauteur du gars de devant. Pas très pratique pour passer des relais
Je me remet donc derrière mais le vent venant de 3/4 face les places dans l'éventail sont chères d'autant plus qu'on a repris quelques cyclos supplémentaires.
On  restera dans ce groupe jusqu'au ravitaillement de Belleville le comte.
Après le pointage on repars tous les 2 avant de retrouver un peu de renfort qui ne vient pas.
Le vent n'est plus 3/4 face mais pleine face et on est pressé d'atteindre la vallée de l'eure pour être un peu à l'abri mais pour le moment il faut faire le dos rond et se relayer à deux.
Photo 006
Aux abords de Gallardon je vois un reste de donjon que j'essaye de prendre mais la photo ne donnera rien.
Photo 007Je fais donc une recherche sur le net pour vous montrer la chose qui tient encore debout malgré ce vent
http://www.ville-gallardon.fr/images/PhotoAfficheGdsansbandeau.JPG

http://www.ville-gallardon.fr/images/photo%20gallardon/PhotoTourAGd.jpgDirection Maintenon avec sa deme et son chateau ou nous passons  sous les restes de l'aqueduc
qui était destiné à amener l'eau de l'eure jusqu'à Versailles pour les besoins en eau du château.
Photo 009
Photo 010Nous retrouvons des renforts à l'entrée de la ville et nous allons rester dans un petit groupe jusqu'à Nogent le roi ou presque. Je dis presque car un peu avant à un embranchement on voit à droite la D116 vers Coulombs et la D1116a à gauche. La feuille de route indique la D1116 et non la D116 a mais n'indique pas Coulombs. Après conciliabule avec un autre peloton qui vient d'arriver et un automobiliste de passage nous partons à gauche pour nous retrouver 1km après à Nogent. En l'espace de ce km nous sommes de nouveau seul à trois avec un autre gars qui n'a pas suivi les furieux.
A la sortie de  Nogent le roi il n'y a plus de ville indiquée sur le parcours mais on approche du contrôle de Cherisy ou je passe tous les weeks ends pour aller en normandie donc je commence à revenir en terrain connu. Il va falloir suivre l'eure qui de toute façon passe à Cherisy. Après quelques péripéties on retrouvera le parcours et alors qu'on pensait être à l'abri dans la vallée le vent s'y est engouffré et nous l'avons plein face. Les kms séparant le contrôle vont être un peu dur pour moi et en plus je commence à avoir faim depuis la veille ou je n'ai pas mangé. J'aurai peut être du avaler quelque chose d'autre que le café en partant mais je n'y arrive pas trop car cela ne passe pas et maintenant je n'essaye plus même si je pars faire des longues distances en vélo.
Après avoir pointé je me jette sur le sandwich que j'avais préparé. A cet instant le vent est de plus en plus froid et quand nous repartons mon compagnon de route et moi sommes frigorifiés. Quand je pense que j'étais parti avec les jambières pour peut être tenter le cuissard court si le soleil arrivait à cet instant je suis prêt à aller chercher les gants longs dans la sacoche. Heureusement à la faveur d'une côte nous allons pouvoir nous réchauffer et au sommet eole est de notre côté
Nous allons commencer à embrayer tous les 2 pour essayer de revenir sur un groupe qui nous a passé un peu avant à la faveur d'une pause technique et nous roulons maintenant entre 35 et 40km/h dans la plaine.
Photo 011A Houdan nous manquons de peu la chute en ne nous comprenant pas dans un rond point. Il croyait que j'allais à droite alors que je voulais continuer le rond point pour prendre la prochaine mais nous sommes encore tous les deux lucides et nous prenons la bifurcation sans tomber. En repartant nous accrochons un groupe avec qui nous allons rester jusqu'au prochain contrôle pendant 30km. Cette portion va se faire à près de 35km/h et bien que nous approchons des 150km les jambes sont comme neuves.
Photo 012Le contrôle de La celle les bordes est en vue
Photo 013Nous laissons nos compagnons de route retrouver leur collègues attablés avec des canons de rouge et après avoir bu un coup (pas de rouge pour nous)  nous repartons pour la dernière étape.
Cette étape sera marquée par quelques bosses dont un petit coup de cul à 10% qui passe sans aucun problème malgré la distance accumulée. Par contre mon compagnon a maintenant un coup de moins bien et il n'arrive plus à monter. Je l'attend au sommet puis je l'abrite le reste du temps afin de rentrer ensembles.
On revient par les mêmes routes que ce matin.
Dernière pause technique avant la dernière bosse.
Photo 014Au sommet tout va bien
Photo 015
On rentrera avec une moyenne de 24.4 km/h sachant qu'elle a beaucoup baissé sur la dernière partie.
Pour ma part je suis satisfait car c'est quasiment le premier 200 ou je n'ai aucun moment avec un passage à vide et si j'avais été seul j'étais prêt à embrayer pour finir à fond.
Après avoir homologué le parcours et bu un dernier coup il est temps de rentrer et si jusque la tout allait bien les 6 derniers km pour rentrer vont être hyper durs en faut plat montant et vent de face avant une dernière bosse. c'est comme la semaine dernière, à partir du moment ou je me retrouve seul pour rentrer je n'avance plus et je suis planté alors que juste avant j'étais hyper bien
Entre les passages urbains et mon coup de moins bien final la moyenne terminale sera finalement de 24km/h

Bilan
223 km en 9h16
Moyenne 24km/h
Dénivelé 1488m

Parcours
parcours
Télémétrie
Elle est en 4 phases car m^me si je n'ai pas réinitialisé le compteur à chaque contrôle le compteur a considéré que c'était 4 étapes distinctes

Telem1
Telem2
Telem3Telem4
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H

Beau 200 Bruno, en plus tu as pu voir Benny . Je ne suis pas prêt à faire un 200 à cete vitesse avec du vent. Pourtant mardi grand soleil , grève, j'ai repris le vélo une semaine plus tôt
que prévu, 125 km à 25km/h et les 4 cols de chez moi.
Pour Pâques le Ventoux c'est impossible pour moi, et pire pour la Valex5 impossible aussi , train trop compliqué et cher, en plus j'ai le dentiste vendredi soir pour les empruntes pour ma couronne.
J'ai prévenu Valex et je n'ai plus de nouvelles.
2010 démarre aussi mal que 2009. En plus même les objectifs raisonnables de rando cyclotourisme tombent presque tous à l'eau avec les soucis de boulot.


Répondre
B


Tout ne pas pas si mal car c'est déjà une belle reprise que de faire 125km à 25km/h



O

J'ai également participé à ce BRM Longjumeau 2010.
Une belle édition "aérée" !!!

Je crois avoir roulé un moment avec un cyclo avec un ruban blanc noué au casque. Peut-être toi ? J'étais à ce moment avec un groupe du club de Chilly Mazarin. Ils m'ont servis de coupe-vent
jusqu'au 1er contrôle. Merci à eux.

Maintenant, quand je verrai un cyclo avec un ruban blanc, je demanderai si ce n'est pas Bruno91 !

Merci pour ce récit et ces photos.
A bientôt sur les routes.



Répondre
B

Salut Oliv
On a peut être été ensemble avec le groupe de Chilly mais sur le début car je n'ai pas pu rester longtemps avec eux.
A bientôt sur les routes au cas ou


C

Mêmes félicitations, pratiquement pour les mêmes raisons que celles évoquées dans mon commentaire sur le blog de Cricri. 223 kms et surtout à cette vitesse.
Et pourtant, j'aurais un avantage sur toi (il faut bien que j'en trouve un) : équipé en Campagnolo, j'ai de façon quasi-permanente uen sacoche de guidon qui me permet de poser les mains facilement
sur mon guidon plat (en plus, l'hiver, ça coupe le vent et protège un peu les mains)
En attendant le plaisir de lire tes prochains artioles, sur des disatnces encore plus longues...


Répondre
B

Le montage de la sacoche était du bricolage de dernière minute.
Cela devrait s'arranger pour le 300 avec Cricri


B

J'ai eu la chance de pouvoir faire ce BRM dans des groupes de 7 à 15, c'est beaucoup plus facile qu'à 2, du fait que les relais sont plus espacé.
Un grand bravo a toi.
félicitation.
Bientot l'étape 2.


Répondre
B

On a quand même trouvé des groupes qui nous ont permis de récupérer.
Sur Levallois Honfleur j'étais arrivé 2h avant toi cette fois ci c'est l'inverse


O

Pas de BRM pour moi ce week end mais une pensée pour toi et Cricri,
Je vois que comme Cricri, tu as fait une bonne moy.
J'espère être avec vous au BRM 300...

A+


Répondre
B

J'espère aussi que tu seras des notres pour le 300 qui se fera à une moyenne moins élevée


F

Très intéressant ton récit Bruno et chapeau pour avoir réalisé un tel délai sur 223 km . Tu étais donc bien préparé
pour cette distance. En plus, c'est génial d'avoir pu y aller de chez toi à vélo  . C'est super d'avoir pu prendre
autant de photos en roulant.  Ces histoires de sacoches ont toujours l'air bête mais la mienne à l'avant n'est pas idéale et touche les câbles qui commencent à la cisailler sérieusement
.
Tu as eu un peu le même temps couvert que Cri-cri à Bourg, mais avec beaucoup plus de vent.  On voit à la fin que le soleil est revenu sur ta photo.


Répondre
B

j'ai laissé passer de belles photos en route a Nogent le roi ou aux abords de Cherisy mais lorsqu'on est avec du monde c'est pas toujours évident de s'arrêter.

Le soleil est arrivé un peu tard mais aujourd'hui que j'étais au boulot il faisait un super temps


C

Etape 1 : Faire le BRM 200 c'est fait... BRAVO!

Etape 2 : c'est le 11 avril. Je t'avoue que je suis très impatient... 


Répondre
B

Je suis aussi impatient de passer à l'étape 2 qui commencera ma séries des premières distances supérieure à 220km