Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

Ardéchoise 2002/2003

14 Janvier 2009 , Rédigé par Bruno Publié dans #Cyclosportives

Ce fut l’objectif de l’année 2002. Bien que je me sois renseigné sur le site de l’ardéchoise et sur le forum de l’époque je savais pas trop ou j’allais mettre les pieds ou plutôt les roues. Les plus grosses sorties à cette époque duraient 100km maxi et le cap des 120 me paraissait compatible avec ce niveau. Quelques semaines avant le départ j’ai appris sur le forum qu’il y avait sur la fin un passage à 15% et j’étais pas trop rassuré. Le tableau de marche était fixé pour boucler les 120km en 6h00 ne sachant pas ce qui allait m’arriver.

Le jour J je me présente à St Felicien dans la file vers 7h00 du matin les yeux et les oreilles grand ouvert à l’affut du moindre indice. A un moment j’entends au micro Bernard VALLET qui donne des conseils pour le passage final à 15%. « Dès que vous franchissez le pont mettez tout à gauche … ». Message reçu et j’espère que je ne vais pas louper ce pont. 7h 30 les premiers s’élancent. La file commencera à bouger pas à pas et je m’élancerai à 8h30. En attendant le soleil se lève et à 8h du matin je trouve qu’il chauffe déjà bien fort. La montée du Buisson s’effectuera en dedans et en haut je manque de tomber à cause de la route encombrée au premier ravitaillement. Je ne m’attendais pas à un embouteillage. La suite se passe sans pb et arrivé à mi parcours je vois le compteur qui indique 25km/h de moyenne. Je me dit alors que c’est dans la poche pour l’objectif de 20km/h final..

Par la suite ma montée sur St Agrève me parait bien longue et il fait de plus en plus chaud. Un début de crampe sur Rochepaule et il fait toujours chaud. J’arrive enfin au pont je met tout a gauche et je suis surpris de passer le mur à 15% et la portion suivante de 10% facilement. Petite descente et je vois un nouveau panneau indiquant un passage à 10%. Je ne m’attendais pas pas a cela et le moral en prend un coup. Les 5 derniers km seront un calvaire et chaque km me semble de plus en plus long. Il y a des cyclistes plein les fossés et chaque emplacement à l’ombre est pris d’assaut. Je ne sais pas comment j’arriverai en haut. Après un dernier ravitaillement je redescends en roue libre n’étant plus du tout frais et je finis comme je peux pour remplir mon objectif haut la main avec une bonne marge (5h 59 min et 50s en 20.01km/h). Je suis content d’en avoir fini et je me donne rdv pour l’année d’après sur le même parcours les autres étant totalement inenvisageables pour moi.

En 2003 je remis cela sur le même parcours en arrivant avec 2200km contre 1700 l'anné d'avant. La température avait aussi augmenté de quelques degrés bien que les 37° de l'année précédente m'avaient suffit.
Cela se passa mieux que l'année précédente et je bouclais le parcours en 5h15. Par contre j'eu tout de même du mal à digérer le col du buisson ou je coinçais à 4km du sommet.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Et voilà comment on devient accro.Tu prévois de faire quel parcours cette année ?
Répondre
B

Au stade actuel je pense avoir atteind mes limites sur un jour l'année dernière avec Les Sucs. Vu l'heure d'arrivée cela risque d'être un peu juste pour l'ardechoise mais ca veut rien dire. Après
ma première participation sur les Boutières j'avais déjà dit la même chose et quand j'ai repéré La baricaude en voiture l'année dernière en allant voire ma soeur ca m'a fait peur mais ca m'a aussi
donné envie.
Cette année je me lance sur 2 jours avec Les Hautes Terres