Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

6 septembre 2009- Sortie de Breteuil

9 Septembre 2009 , Rédigé par Bruno Publié dans #Saison2009

J'ai enfin trouvé un peu de temps depuis 3 jours pour mettre le compte rendu de la dernière sortie dominicale.

Dans le cadre de la fête annuelle organisée sur tout le week end à Breteuil sur iton le club cyclotouriste local organise une des dernières sorties de la saison dans le coin.
Le point de départ se situe à une quinzaine de km pour moi et je m'y rend en vélo. Une semaine avant Paris Honfleur cela me fait toujours une sortie un peu plus longue pour habituer la bête et en plus sur cette sortie le rythme est généralement soutenu.
Pour une fois je me lève un peu plus tôt et comme je ne suis pas habitué je traîne un peu et quand je pars je suis presque à la bourre. Du coup je pars directement sur Breteuil sans halte à Verneuil afin de ne pas arriver après le départ des groupes.
Il fait un peu frisquet vers 7h15 mais comme cela ne va pas durer je suis habillé pour le soleil un peu plus tard. bien que je sois en fond de vallée près de la rivière chez moi il n'y a pas de brouillard et quelques km plus bas en arrivant au sommet d'une butte je suis au dessus des nuages. (Bon ok ce n'est qu'une nappe de brouillard)

Déjà que j'étais à la bourre si je prend des photos en route cela ne va pas m'avancer. Du coup je commence à embrayer et les jambes répondent. Sur la route de verneuil à Breteuil je me fais klaxonner par plusieurs voitures et je fais des signes à chaque fois ne sachant pas qui c'est exactement bien que je me doute que ce sont des cyclos que je retrouverait tout à l'heure. j'arrive finalement avec une moyenne de 26.5km/h sur la première quinzaine de km ce qui est assez rapide pour l'échauffement car d'habitude je tourne plutôt entre 22 et 23 car j'ai plein de petits talus.
Du coup je suis en avance et je vais attendre un moment car les gars du cluv arrivent au compte goutte.
Nous nous élançons finalement vers les 8h15 dans un groupe assez fourni au départ (une bonne quarantaine) dont la majeure partie du club organisateur.
Le rythme n'est pas très élevé au départ mais je me méfie quand même car ils ont quelques lascars assez costauds qui peuvent embrayer à tout moment. Pour l'instant ils sont calmes et ce sont des gars de chez nous qui relancent l'allure à l'avant
Cela va accélérer progressivement petit à petit et le groupe va diminuer de même. J'essaye de ne pas trop traîner à l'arrière car une cassure est si vite arrivée et bien que cela soit tout plat pour le moment si un talus se présente tout le groupe peut exploser. Et justement lorsque la première cote va se présenter je ne suis pas encore assez remonté et je crains le pire. Par chance je suis dans une bonne roue d'un gars du club et je vais serrer les dents pour la garder jusqu'en haut. la côte est très roulante et le pire se situera sur le plat au sommet. A un moment je regarde le cardio et je m'aperçois qu'il est à 185 alors que je croyais le max du moment à 182
C'est passé sur ce coup la mais devant ils ne se relèvent pas. Le coupe vent est maintenant de trop mais il faut s'accrocher. il y aura bien une petite pause a un moment mais je ne prend pas le risque de faire une pause technique sur ce coup la et je préfère attendre le ravitaillement qui sera finalement quelques km plus loin.
J'en profite pour retirer coupe vents et manchettes. Finalement on ne s'éternise pas et on repars à 3 gars du club en catimini pour prendre un peu d'avance. On va essayer d'atteindre le sommet de la côte de Champignolles avant de se faire reprendre.
Au début on repars doucement aux alentours des 28 à 30km/h (c'est tout plat) et après quelques km on se fait reprendre par un autre gars du club qui chassait tout seul depuis un moment. Sitôt revenu notre Alain se remet devant et garde son rythme à 35km/h. Le changement de rythme est un peu brutal et on ne va pas trop le relayer pendant quelques km mais cela n'a pas l'air de trop le gêner. J'ai souvent remarqué qu'il me fallait quelques km pour encaisser le changement de rythme mais qu'après j'arrive à revenir devant. Et effectivement après être resté derrière à serrer les dents ou en écourtant mes passages à l'avant les jambes (ou plutôt le coeur) vont revenir et je vais repasser les relais un peu plus long et même en appuyant et relançant dans les faux plats.
On regarde régulièrement derrière si les furieux ne reviennent pas. Ils se sont pas mal rapprochés mais d'un seul coup on ne les voit plus. Ils ont du se tromper comme nous à la Barre en Ouche ou on a vu le fléchage trop tard en ville et avec notre vitesse il valait mieux continuer tout droit pour faire 1/2 tour sûrement plutôt que de mettre tout le monde par terre. Pour le groupe derrière cela a du être la même chose et en plus ils étaient plus nombreux.
On arrive finalement au pied de la côte de Champignolles avec personne en vue derrière nous. La côte fait environ 500m entre 10 et 15% et après un peu de replat à 5 ou 6%  pour récupérer sur encore quelques centaines de mètres.
Je préfère largement ce genre de côte avec du pourcentage par rapport à celle de tout à l'heure. Au sommet on attend les autres avec Alain et en se retournant sur le faux plat final qui c'est qu'on voit arriver? L'avant garde du groupe de bretoliens avec 2 costaud échappés abonnés tous les 2 à l'ardéchoise dont un qui boucle la marathon (270km ) dans la journée ou Paris Brest Paris sur une base que je n'ose même pas imaginer si je m'y lance dans 2 ans.
Alain prend les roues au passage et j'hésite un peu. J'attends Joel et on ne sait pas si on doit y aller ou attendre notre dernier compagnon. A un moment on se décide à boucher le trou et on s'y prend tout juste à temps. On ne sera pas trop de 2 entre 45 et 50km/h pour les revoir. On récupère comme on peut quelques km dans les roues et d'autres reviennent de l'arrière dont notre derniers larron. Et au moment de la jonction, se présente un super virage en épingle que personne n'a venu venir avec un bonne relance en faut plat départ arrêté et tout à droite
Bien évidemment cela explose de partout. On est presque dans le bon coup et encore une fois on hésite à rester dans les roues ou attendre. Finalement on se relèvera pour attendre le groupe de derrière. De toute façon vu le rythme on aurait surement explosé un peu plus loin. Le groupe de derrière revenu on commence à s'organiser  et à revenir un peu. Du coup devant voyant qu'on est pas très loin ils vont être sympa et couper pour nous attendre mais il nous faudra tout de même bien appuyer pour rentrer.
La suite sera comme cela jusqu'au retour à Breteuil avec un petit coup de cul à un moment qui a failli faire exploser tout le groupe et moi le premier car j'ai encore un début de crampe à la cuisse droite. En arrivant à la fin de la "ballade" mon compteur est à 28.8km/h sachant que je me suis trainé à 26.5 pour venir. Celui de Joel est à 30km/h sur la sortie et celui de son frère (un des 2 costaud de devant) à 31km/h
Je n'ai plus qu'à rentrer tranquillement. J'en profite pour quelques photos car je n'ai fait aucune tentative de sortie de l'appareil compte tenu du rythme et du fait de rouler en groupe.
J'ai tout juste le temps de prendre un groupe folklorique breton qui passe en ville en attendant la parade de l'après midi.


Un peu plus loin quelques personnalités locales qui n'ont plus grand chose à manger.

En fait les puristes auront reconnu que ce ne sont pas des specimens de la race normande (tachetée noire et blanche pour les ignares). Bon je fais pas trop le malin (je suis quand même parisien) car je n'ai pas reconnu la race de ces bêtes. Cela ressemble à du charolais car c'est un peu la même teinte mais j'ai un doute. Il faudrait vérifier ici http://environnement.ecoles.free.fr/images/vaches1.jpg

Bilan 125 km  en 4h26

Parcours

Telemetrie



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Tout plat ? Tu veux rire. J'ai participé au Tour de l'Essonne en mai dernier et je sais bien que l'Essonne n'est pas plat. C'est un peu comme la côte normande (voir mes comptes-rendus sur mon blog)
Répondre
C
24 à 28, en groupe, ce n'est quand même pas négligeable. Chez nous, les sorties en groupe, quand on roule "bien", c'est 24-25 kms/h, et seul 22 à 23. La différence n'est pas énorme
Répondre
B

Faux plat oublier que part chez nous c'est globalement plat donc la moyenne s'en ressent


C
27.8 de kms/h de moyenne générale, c'est une sortie calme, pour toi ?
Répondre
B

Non la c'etait une sortie rapide et j'ai fait tomber la moyenne avec mes 30km aller retour tout seul.
Sinon la moyenne dépend de pas mal de chose selon la période de l'année ou que je sois tout seul ou en groupe.
Tout seul c'est entre 23 et 25 et en groupe entre 24 et 28 avec quelques pics comme dimanche