Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

12 septembre 2009- levallois Honfleur

13 Septembre 2009 , Rédigé par Bruno Publié dans #Saison2009


Je n'avais pas prévu de faire Paris Honfleur cette année car nous ne le faisons pas avec notre club. Nous n'avons pa pu avoir le minibus de la communauté de commune et c'est un autre club qui en a bénéficié. On devrait donc se rattraper l'année prochaine.
Mais finalement Jacky, un des forumeurs de l'ardéchoise, m'a convaincu de venir. Ancien du club de Levallois il aide à l'organisation et m'a proposé de venir avec lui et de rentrer avec le car de l'organisation.
Après avoir un peu tourné dans Levallois pour trouver le bon parking (ce n'est pas tout de le repérer il faut ensuite y accéder en tournant autour avec les sens interdits qui pullulent dans le coin) j'arrive à la salle Marcel Cerdan un peu après 6h et il y a déjà un monde conséquent qui attend le départ. Un coup de fil à Jacky qui m'indique qu'il est à l'intérieur. j'arrive enfin à le rejoindre par une porte sur le côté. Il est au stand des bagages et j'aiderais un peu à faire la manutention pendant que l'équipe de choc effectue l'enregistrement.
Nous allons partir vers les 7h15 et un peu avant j'appelle benny, un autre forumeur de l'ardéchoise, qui s'est élancé un peu plus tôt afin de savoir comment nous repérer et ou il en est. Pour Benny cela ne devrait qu'une simple formalité car il veint de boucler fin Juillet une petite ballade Londres Edimbourg Londres soit à peu près 1400km en 4j. Il est accompagné de son père et de son frère.
Nous nous élançons donc vers 7h15 et pour ma 6ème participation je ne suis jamais parti aussi tard. d'habitude nous sommes dans les premiers afin de nous échauffer tranquillement et de prendre ensuite les différents groupes qui nous doublent.
Nous commençons par longer la seine mais dans le mauvais sens car bien que la seine passe aussi à Honfleur nous la remontons pendant quelques km. Bien qu'a cette heure ci la circulation commence a être un peu plus dense que lors de mes précédents départs plus matinaux c'est toujours un plaisir d'avoir ces routes rien que pour nous. nous remontons ensuite par Surenes, St cloud, Vaucresson dans des zones pavillonnaires ou tout est calme avec le jour qui se lève. c'est un des moments de l'année que je préfère.
Nous allons maintenant laisser la ville derrière nous pour attaquer la campagne. partis dans les derniers nous sommes un peu tous seuls sur ces routes et nous attendons désespéremment un groupe. Il y en a bien quelques un qui vont passer mais je n'aurais pas les jambes pour les suivre. Jacky aurait pu s'accrocher pas mal de fois mais il va passer une bonne journée de la journée à m'attendre. Il part de temps en temps à l'avant en éclaireur puis m'attend en prenant des photos pour alimenter le site de l'organisation.
Pour ma part le début est un peu long car bien que je n'ai pas mal aux jambes je n'arrive pas à mettre un peu de rythme pour accrocher les rares roues de passage. En plus le vent est bien entendu la venant du nord nord est et nous allons l'avoir de côté une bonne partie de la journée. J'attends donc patiemment que la bête chauffe car je sais que cela va venir mais je ne sais pas dans quel délai. Jacky qui lui a l'habitude de partir a cette heure ci est aussi surpris du peu de monde que l'on rencontre sur cette routes déserte de vélos alors qu'il y en a environ 3000 (2926 d'après l'organisation à l'arrivée) lâchés dans la nature
Pour patienter je prend un groupe qui s'éloigne avec Jacky. Sur la photo on ne voit déjà plus très bien le groupe car le temps que je dégaine ils sont déjà partis.

d'ailleurs mon appareil va avoir quelques ratés car je me souviens bien avoir pris Jacky tout seul à un moment ainsi que le chateau de Thoiry au ravito mais les photos n'auront pas été sauvées.
Enfin au 40ème km alors qu'un nouveau groupe nous rattrape j'arrive à accrocher alors qu'il ne sont pas loin de 40km/h
La bête a l'air d'être prête car je les suis sans pb pendant quelques km c'est a dire jusqu'au pied de la première bosse ou ils partent devant. Celle ci je la connais maintenant et je sais qu'elle fait a peu près 2km et qu'il ne faut pas se lancer à fond donc j'y vais au train. Et alors que nous étions quasiment seuls depuis le départ voila qu'il y a des cyclos plein la route maintenant.
Au sommet Jacky m'a attendu et nous embrayons, enfin surtout lui et moi dans la roue. Depuis un moment je guette les gars que nous doublons car benny ne devrait plus être loin et effectivement à un moment il me semble voir une silhouette connue. Je regarde la tête au passage et c'est bien lui. J'ai tout juste le temps d'avertir Jacky et nous coupons l'allure pour qu'il revienne car nous l'avons un peu enrhumé au passage
nous allons relier Thoiry et le premier ravitaillement trnaquillement en discutant.

Benny à Thoiry


Jacky

Une vue du premier contrôle

Après une petite pause nous repartons avec Benny, son père et son frère. Leur but étant de rallier l'arrivée tranquillement nous allons les laisser en route et prendre les groupes. maintenant tout va bien car non seulement il y a des groupes mais en plus j'arrive à suivre sans pb à part bien sur quelques tgv bien lancés. Un peu avant Epied (et sa côte) alors que jacky est parti en éclaireur pour prendre des photos a l'avant le dépose le groupe avec qui j'étais qui n'allait pas sur un bon rythme et je pars en éclaireur en attendant le wagon suivant. Je passe tout juste au passage à niveau et j'entends la sonnerie qui annonce sa fermeture, du coup les renforts seront retardés.
Je récupère un peu avant la cote qui se situe en haut à gauche

Au sommet nous nous retrouvons dans la même plaine que 2 semaine auparavant avec toujours du vent mais de côte cette fois si et non de face. A un moment alors que je suis dans un groupe qui n'avance plus et dont je vais chercher a me dégager quitte a prendre un peu de vent j'entends derrière moi "C'est les gars de Verneuil qui n'avancent pas !".
Ce sont les gars du club voisn de Breteuil qui arrivent et je vais prendre leur roue. Ils sont un peu plus calmes que la semaine dernière mais cela avance quand même pas mal entre 30 et 35km/h
Je vais rester avec eux pendant près de 30km jusqu'au prochain ravitaillement ou presque. En fait dans la forêt un peu avant alors qu'il ya des groupes de partout l'avant garde est parti en éclaireur. Le temps de s'en apercevoir car on doublait un autre groupe il faut arriver a se dégager pour refaire la même chose un peu plus loin. Les jambes étant la je vais même prendre les choses en main pour partir tout seul a plus de 40km/h pour boucher les trous.
Du coup j'arrive au ravitaillement de Glisolles sans Jacky que je n'ai pas vu depuis un moement. Je l'apelle alors qu'il attaque le secteur pavé situé 1 ou 2km avant.

Je vais guetter Jacky qui devrait arriver par la si je ne le loupe pas

En fait je vais le louper car il a pris une autre entrée mais quand je veux le joindre le portable ne passe plus. On arrive tout de même à se retrouver
Nous prenons nos "plateau repas" sous le bras et nous allons manger un peu plus haut presque au sommet de la côte digestive pour ceux qui ont mangé en bas.

Après s'être bien restaurés sous repartons toujours dans la plaine et dans le vent. Nous aurons droit à un petit passage a cyclocross a travers champ à un endroit car la route est malheureusement coupée suite à une chute pour laisser la place aux secouristes. Nous avons été avertis quelques km avant par un gendarme en faction afin de ne pas se retrouvés surpris et créer une chute supplémentaire.
Sur ce troisième tronçon je suis un peu moins bien que sur le 2ème mais largement mieux que les autres années ou j'ai toujours eu un coup de barre après le repas. Cette fois si pas de coup de barre mais une baisse progressive du rythme m'empêchant d'attraper certains wagons. En plus on a bifurqué plein nord et bien que nous soyons en fond de vallée de la Risles nous avons le vent de face pendant une trentaine de km. Dans le petit groupe ou nous sommes je fais quand même quelques passages à l'avant pour relayer un peu car il n'y a pas trop de volontaires. De toute façon tout le petit groupe va exploser a cause d'une première bosse suivie un peu plus loin de 2 autres successives. La encore bien que je ne sois pas à la ramasse et que je n'ai pas vraiment mal aux jambes (on approche des 160km a cet endroit) je n'arrive pas a prendre les roues. On arrive tout de même au dernier ravitaillement mais on ne s'éternise pas avec jacky. On point et on remplit les bidons car il y a trop de queue pour atteindre la partie solide du ravitaillement. De toute façon j'ai encore les poches pleines.
On repars pour la dernière étape. A un moment alors qu'un groupe nous passe je sens que je peux le prendre alors je le signales à jacky pour qu'il ne se fasse pas surprendre. ils roulent à près de 40km/h mais ils vont pouvoir nous emmener jusqu'au début de l'estuaire, du moins c'est ce que je pensais au début. j'avais oublié un petit coup de cul avant pont Audemer ou je dois les laisser partir. Je verrais bien quelques cyclos par moment mais l'estuaire et son approche sont truffés de petits coups de culs pas bien méchant mais usant à cet instant et je vais finir quasiment seul. Je retrouverais Jacky un peu plus loin qui fait des photos dans une côte.

Enfin a un moment je vois au loin la délivrance avec le pont de normandie et je dégaine. Comme je n'ai pas de zoom on le voit pas trop mais il est à peu près au niveau de l'arbre à droite.


Et à cet endroit si on se retourne on voit aussi le pont de Tancarville. Même problème de zoom mais il est bien la. (En plus il fallait se retourner pour pouvoir cadrer et shooter tout en roulant)


Au loin les falaises de l'autre côté de l'estuaire


Nous arriverons finalement à boucler vers 16h30 pour rejoindre le grenier à sel ou se trouve la dernière récompense (et oui cricri il y avait de la bière à l'arrivée)

Benny arrivera finalement vers les 18h30 mais ils auront bouclé le parcours. Bravo à son frère qui n'est pas habitué aux longues sorties.


Bilan 209km en 7h54.

La journée n'était pourtant pas finie car compte tenu que nous rentrions avec le car de l'organisation nous sommes repartis vers 11h45 pour arriver sur Paris  vers les 2h. Le temps de récupérer la voiture et de ramener Jacky je me suis couche vers les 3h45 alors que le matin (ou plutôt la veille) le réveil avait sonné à 4h45.

Merci à l'organisation pour m'avoir permis de vivre cette journée .



Petit reportage photo à l'arrivée






Parcours

Télémétrie


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Oui, je ferais l'ardêchoise en juin.On se verra surement. Effectivement tu marches fort.
Notre club organise une rando cyclosportive le 28 avril 2010. (la Corima Drôme Provençale) et j'espère te voir?
Nous avons un site ou tu trouveras les informations concernant cette rando.
A bientôt.
                                 
www.sjvc-montélimar.fr
Cordialement jjd


Répondre
B

Je vais aller voir le site mais pour le 28 avril je ne promet rien car ce n'est pas tout pret.
Par contre il y aura surement des collegues locaux du forum de l'ardechoise qui seront tentés


J

Bonsoir Bruno,

Magnifique commentaire sur cette rando que nous avons effectuée ensemble.

Honfleur, la Lieutenance, ses peintres et cette luminosité particulière,que de souvenirs!!!

j'espère que tu vas bien.

cordialement jjd en Drôme Provençale

 


Répondre
B

Salut Jean Jacques
Comme tu peux le lire je suis en pleine forme.
Peut être se verra t'on sur l'ardechoise si tu t'y lances en 2010.


O
Salut Bruno,Belle rando... dommage que j'habite trop loin sinon cela m'aurait bien plu de la faire mais trop de logistiques et de frais...A+Olivier
Répondre
B

Salut Olivier
J'ai le même problème avec les randos en montagne que je ne peux pas aller faire aussi souvent que je l'aimerai


H
Bruno  j'ai été trop content de rouler toute la journée avec toi et te faire partager un peu les coulisses de l'organisation. Tu sais sur les brevets montagnards j'attends parfois bien plus longtemps quand je roule en club. Alors les photos et les discussions donnent un autre rythme aux randos.
Répondre
H
J'avais promis de venir pour le 25è anniversaire , à vélo ou pas, et là faire tout le parcours avec Bruno, cool, en plus rencontrer enfin le grand Benny 39 son frangin et son papa encore plus cool.En ce moment je traverse une mauvaise période, mais le temps d'une journée de vélo, et de rencontres avec son ancien club de formation cyclotouriste ça réchauffe le coeur. Bravo Bruno tu sais rendre ton récit bien vivant.Maintenant nous attendons les récits de nos cigognes du Portugal. 
Répondre
B

Pour moi aussi la journée fut très sympa.
J'espère que tu n'as pas été trop frustré à m'attendre tout le temps


C
faut me dire à l'avance quand il y a de la bière à l'arrivée... je serais viendu...Belle sortie Bruno, et réalisée avec un as des sorties longues : le petit Jacky...
Répondre
B

Je crois qu'il y avait aussi autre chose que de la bière mais j'ai préféré ne pas prendre de risques
Pour l'anecdote lors de ma première participation en 2004 le bénévole qui distribuait les boissons à l'arrivée m'a vu arriver de loin et m'a dit "Vous vous voulez une bière"