Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

Bilan annuel

21 Décembre 2010 , Rédigé par Bruno Publié dans #Saison 2010

Vu les conditions météo actuelles, neige samedi dimanche et lundi suivie d'un brouillard ce jour m'empêchant de voir les arbres à une dizaine de mètres devant ma fenêtre je ne fatigue pas trop en vélo en ce moment bien que je sois en congés

 

Je vais donc en profiter pour faire un petit bilan de la saison qui se termine.

L'objectif de la saison était principalement de découvrir les longues distances pour voir ce dont j'étais capable d'une part et si cela me plaisait d'autre part avant de me lancer sur Paris Brest Paris en 2011.

 

Les brevets pré qualificatifs

Le système d'inscription mis en place pour PBP 2011 permettant de se pré-inscrire plus tôt en fonction des BRM validés  en 2010 j'ai donc décidé de faire la série 200, 300, 400 et 600 entre le mois de mars et le mois de juin. J'aurai aussi pu faire un 1000 pour m'inscrire encore plus tôt mais je n'ai pas tenté le grand saut pour cette année. En plus avec le 600 je pouvais m'inscrire le jour de mon anniversaire alors pourquoi s'en priver

 

La série a commencé avec le BRM 200 de Longjumeau au mois de mars. Ce qui m'inquiétait le plus sur ce 200 c'était sa date car d'habitude le premier 200 a lieu un mois plus tard. L'ambiance au départ n'était pas celle que je me faisais de ces BRM car en fait il y a avait pas mal de monde dont notamment plein de clubs et de cyclos plus sportifs que touristes. Mais j'ai laissé les avions partirent rapidement à leur rythme sans chercher à les suivre en attendant un groupe de mon niveau car ce jour la il valait mieux ne pas rester seul car nous avons eu droit à 100km vent de face a l'aller dans la beauce, donc sans aucun abris.  Et j'ai pu faire la connaissance de Patrick avec qui nous avons fait quasiment tout le parcours à 2. De temps en temps dans des groupes et nous nous faisions lâcher en même temps. Je retrouverai Patrick au mois de septembre dans la file d'attente terminale pour récupérer le maillot de Levallois Honfleur avant de rouler de nouveau avec lui la semaine d'après sur Versailles Chambord.  Peut être que l'on se retrouvera de nouveau en 2011 car j'ai mis de nouveau ce brevet au programme.

 

Pour le deuxième de la série, le 300, je suis allé faire un tour à Grenoble pour faire le tour du vercors. Parmi les nouveautés sur les longues distances celui ci ne m'inquiétait pas trop non plus par rapport à l'état dans lequel je terminais mes plus longs parcours (220km) jusque là et c'est en fait sur ce brevet que j'en ai le plus bavé. Une maladie 10 jours plus tôt, un parcours me faisant gravir mes premiers cols de l'année et un fort vent de face ou de 3/4 sur les 200 derniers kms expliquent peut être cela Mais je suis tombé sur un superbe parcours organisé de main de maître par par Jean Philippe et son épouse. Et ce parcours je l'ai fait avec un gars super sympa qui m'a hébergé tout le week end et qui s'est mis à mon rythme lorsque je n'étais pas bien donc merci cricri. En fait c'est en partie à cause ou grâce à lui que je me suis lancé sur ce genre de distances. Au niveau rencontres j'ai pu faire la connaissance de quelques rubans blancs et notamment de Jean Louis que je recroiserai sur le 600. Quelques coups de barre donc mais me connaissant bien je les ai vu arriver et j'ai géré le temps que cela passe. Ce brevet devrait aussi être au programme en 2011.

 

Pour le troisième de la série, le 400, je suis allé faire un petit tour dans le nord pour participer à celui de Râches.  Cette fois ci pas de vent mais à part les 100 premiers et 100 derniers kms qui étaient plat, les 200 du milieu se sont avérés bien vallonnés avec près de 2500m de Dn dans les ardennes. Sur ce brevet nous sommes partis dans un groupe à une dizaine et nous sommes restés à 7 pour revenir 24 heures plus tard dont pas mal de pauses pour manger et pour chercher notre chemin. Car sur tout le groupe personne n'avait de GPS et nous nous sommes un peu égarés notamment lors des 2 passages en Belgique à chercher notre chemin sur des routes non numérotées. C'est d'ailleurs un des principaux enseignements de ces brevets avec la gestion du temps car par moments nous n'avions qu'une heure d'avance sur l'horaire limite et les imprévus (crevaisons, recherche d'itinéraire, ...) arrivent quand on ne les attend pas.  Autre enseignement important concernant l'alimentation. En effet si tout cycliste averti sait qu'il doit manger régulièrement pour remettre de l'essence le carburant habituel sur les sorties de 100km ne passe peut être plus au bout d'un certain temps et il faut arriver à trouver quelque chose que le corps veuille bien assimiler. Donc  je ne peux pas donner de conseils car chaque corps réagit différemment d'où l'intérêt de faire quelques essais au préalable. Bien qu'il m'ai plus autant que les autres je ne ferai cependant pas ce brevet en 2011. En effet comme en 2010 il s'élance de bon matin à 5h00 et je préfère en faire un qui part en fin d'apm afin de commencer par une nuit à vélo afin de me mettre en jambes pour le départ de PBP qui commence dans les mêmes conditions. 

 

Pour le dernier de la série, le 600, je suis allé à une quinzaine de km de chez moi à Montigny le bretonneux pour aller faire une grande boucle en normandie. Bien que nous étions environ une soixantaine je n'ai quasiment vu personne. Entre mon arrivée un peu tardive car j'ai pris du retard avec les trombes d'eau qui tombaient j'ai donc laissé partir le gros de la troupe alors que je me préparais et ensuite les rares cyclos qui me passaient allaient tous trop vite pour mon rythme du moment et du coup j'ai fait les 600km tout seul. Et finalement je ne sais pas ce que je préfère entre un petit groupe comme sur le 400 ou tout seul à son rythme. Il est vrai que sur le 400 le groupe était très homogène mais cela n'est pas garanti à chaque fois. Tout seul j'ai pu gérer comme je le voulais. De toutes façons lorsqu'on pars sur un périple de ce type il faut être prêt à ne compter que sur soi. La aussi je me suis un peu perdu bien entendu à l'endroit ou il ne fallait pas dans les montagnes russes près de Bagnoles de l'orne. Le principal enseignement de ce brevet est qu'il va falloir que je change mes gants l'année prochaine. En effet ils sont un tout petit trop grands , pas beaucoup mais juste assez pour qu'il y ai un petit plis au niveau de la paume. Et après  600km et quelques frottements j'avais quasiment des ampoules à la fin. A la fin de ce brevet j'ai eu aussi un peu peur pour PBP car je n'ai jamais eu plus de 3h d'avance sur l'horaire et si mes pauses de sommeil de 2 fois une heure  m'ont suffit pour un 600 sur le double il m'en faudra plus. Mais j'avais oublié que la moyenne n'est pas basée sur 15km/h mais sur 13.5 à partir du 600 donc cela fait une marge supplémentaire. Donc comme certains vieux briscards le signalent sur le forum des rubans blancs il faut faire fonctionner le cerveau avant de partir afin d'avoir un minimum de plan de marche pour garder un peu de temps pour les imprévus tout en prenant le maximum du temps autorisé car dans mon cas je n'ai pas d'autre objectif que d'arriver dans les délais. Ce brevet sera aussi du programme en 2011 car le parcours m'a plu et il est assez exigeant avec 5000m de Dn. Comme il emprunte pas mal de portions de PBP cela me familiarisera avec le relief du retour lorsque le cerveau fonctionnera au ralenti.

 

Finalement cette série de brevets m'a bien plus donc je vais recommencer l'année prochaine

 

Et sans ces brevets je n'aurai jamais eu l'idée de revenir dans la foulée du Versailles Chambord en ayant fait l'aller volontairement sans gérer afin de voir comment allait se passer le retour.

 

Les coups de barre

Pas de grosse défaillance cette année. Ayant fait plus de longues distances cela permet d'avoir plus de réserves sur les sorties d'une centaine de km du week end. Et avec plus de longues distances le traditionnel coup de mois bien d'une trentaine de km aux alentours des 150 a été de plus en plus discret.

Mais quand le coup de moins bien arrive par plus de 30°c en absence d'ombre en montant un col lors d'une ballade alpestre il n'y a pas de recette miracle surtout en montagne.

 

Les classiques

Bagnoles de l'orne Mont St michel + retour avec son parcours vallonné . 

Bien entendu l'ardéchoise mais sur un parcours inédit pour moi avec le parcours de l'ardéchoise que je n'aurai jamais pensé être capable de faire il y a quelques années.

Levallois Honfleur avec une variante cette année puisque je suis revenu le lendemain de normandie à vélo. Et si cette randonnée n'est pas au programme du club l'année prochaine j'ai un autre variante en tête variante qui ne consiste pas à revenir de suite en vélo.

 

Les rencontres sympa

La valex qui correspond au rdv annuel des forumeurs de l'ardéchoise.

La deuxième sortie avec Renarde qui n'est plus la même que la Renarde de l'année dernière et qui risque de m'attendre l'année prochaine.

La découverte de Cigogne.

Et bien entendu toutes les sorties de club car si selon les époques de la saison je fais pas mal de sorties tout seul lorsque je suis en normandie je suis toujours impatient de me retrouver le dimanche matin au point de rdv pour une sortie en groupe.

 



 

 


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cricri le Cyclo 22/12/2010 21:13



quelle année bien remplie. Pour ma part, ce fut un réel plaisir de partager le 300 avec toi... ainsi que la valex.


 


Allez à la revoyure en 2011 : au final on boit une bière ensemble à l'arrivée de PBP



Bruno 22/12/2010 21:44



Pour PBP je fais hotel et les bières seront au frais



Laurent 22/12/2010 15:19



Bruno, j'ai consulté un règlement des BRM ici : http://www.cyclo.be/sitefbc-bbr/FR/Randonnees/BRM/Reglement.php et je vois qu'au-delà des 600km c'est 13,5km/h la limite
basse concernant la vitesse.


Je pense me préparer la saison prochaine pour effectuer ce type de parcours. Peut-être que nous aurons l'occasion de se croiser sur les routes car je me déplace dans la région parisienne à l'été
pour des raisons professionnelles.


Bonne route et bravo pour cette saison bien remplie.



Bruno 22/12/2010 16:31



Bonjour Laurent


C'est vrai que c'est 13.5km/h. Je savais que c'était en dessous de 15 mais je n'avais pas vérifié précisemment.


Peut être à l'année prochaine sur les routes franciliennes



Cigogne 21/12/2010 20:41



Finalement même si tu ne parviendras pas à atteindre le cap des 8000 kilomètres dans l'année tu peux être satisfait de ta belle saison.


Le plus difficile, quand le bilan est aussi fourni, c'est de faire encore mieux l'année suivante. Et ça c'est un autre challenge.


Bonne fêtes de fin d'année à toi et tous mes voeux pour d'autres belles pédalées en 2011



Bruno 22/12/2010 16:33



Si j'arrive à faire 1200km de plus au mois d'aout l'année prochaine je serai très content


Bonne fêtes a toi aussi et à toute ta famille