Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

LEL 2013- De loughton à Pocklington

7 Août 2013 , Rédigé par Bruno Publié dans #saison2013

Nous voici donc le jour J frais et dispo au petit matin après une première nuit anglaise sous la pluie en espérant que cela sera la dernière. Pas besoin de réveil aujourd'hui malgré un lever à 6h00 heure locale. Le décalagae horaire semble bien assimilé  mais il faudra voir ce que cela donnera sur le vélo dans la journée.

En parlant de vélo la bête est désormais prête en espérant ne rien avoir oublié.

LEL 025Comme vous pouvez le voir le soleil s'est levé pour venir nous encourager .

Tout est prêt donc je peux quitter le camping pour aller sur le lieu de départ à environ 1km donc trop court pour s'échauffer.

En chemin on va croiser une vague qui vient de s'élancer et les premiers sont déjà au taquet. Virage à droite coupé à la corde puis relance à fond histoire de ne pas perdre de temps.

J'arrive dans le sas de départ à 6h45 à l'heure où la vague précédente s'élance.

LEL 026Le prochain départ sera donc le notre et le sas se rempli petit à petit.

LEL 027Les grenouilles se regroupent.

LEL 028Le soleil s'est vite caché et les manchettes ne sont pas superflues. tout le monde est là même le vent qui arrive.

Cette fois c'est parti.

LEL 029

Plus que 1418,850 km environ donc dans 1418,700 km on sera exactement dans l'autre sens.

Notre groupe semble moins pressé que le précédent car cela va partir tranquillement sans attaques et je suis donc la troupe. Après environ 5km premier 1/2 tour car tout le monde suivait bêtement ceux de devant qui n'ont pas remarqué le virage à gauche

Les premiers se retrouvent donc les derniers et il faut que cela se réorganise.

LEL 030Il y a quelques petits talus pour commencer. Rien de bien méchant mais cela étire le groupe dans la montée avec ensuite un regroupement jusqu'au talus suivant donc à un moment je laisse partir celui de tête.

LEL 031Je me retrouve dans un autre petit groupe derrière une superbe femme aux cheveux longs mais quand elle se retourne il s'avère que c'est un homme Je me reconcentre et une autre femme aux cheveux longs avec des nattes bien tressées va aussi me doubler et je prend la roue. C'est à peu près à cet endroit que l'appareil photo va me lacher comme si les piles étaient à plat Si je suis déjà en panne après 10km le reportage photo va être court. Mais comme je suis dans un groupe j'y reste et je verrai cela plus tard.

La femme à natte vient de se retourner et il s'avère que c'est un barbu

De toute façon ce groupe va encore un peu trop vite et je laisse donc partir en attendant le suivant qui n'arrive pas. Me voila donc seul dans la campagne anglaise donc j'en profite pour une pause technique et pour réparer l'appareil. Ce n'était pas un pb de piles mais il s'était mal refermé. Il pourra repartir correctement avant la prochaine panne à la fin de la deuxième nuit.

LEL 032A un moment je rattrape une suédoise qui vient de s'arrêter et lorsqu'elle me double juste après la suédoise s'avèrera être anglaise d'après le drapeau à l'arrière et les inscriptions sur son maillot. elle me gratifiera d'un charmant "Bonnjouur" avec un accent beauxoup plus Angfais que Suédois (même si je ne connais pas l'accent suédois). Mais de loin c'était les mêmes couleurs que les maillots suédois donc je n'étais pas totalement à côté de la plaque.

LEL 034Je ne vais pas rester longtemps seul dans la campagne avec elle car elle va beaucoup beaucoup  trop vite pour moi et elle s'éloignera tout de suite. Donc à cet instant je ne sais pas qu'il sagit de Denise venant de Manchester et que je vais faire quasiment tout le parcours avec elle.

De  nouveau seul et je rattrape un petit groupe qui vient de faire une pause. Ceux là je ne les reverrrai plus et s'ils ont bouclé tout le parcours sur leur drôles de machines je leur tire mon chapeau.

LEL 036LEL 037Ensuite ce sera Jacques qui va me doubler.

LEL 038C'est un ruban blanc et un des membres de notre groupe sur le 600 de Flins en 2012. On va se doubler assez souvent durant les premiers jours.

Le groupe partant derrière nous vient de me passer mais comme ils m'ont déjà mis 1/4 d'heure dans la vue je les laisse partir sans insister.

LEL 039Quelques photos de la campagne anglaise.

LEL 041LEL 042

 

LEL 043J'arrive à proximité de Cambridge.

LEL 045Je me fais rattraper par Stephane (Popiette sur le forum des rubans blancs et organisateur du BRM300 de St germain) et Vero (une amie à lui de caen qui a failli rouler avec nous sur le 300 de St germain à part qu'elle croyait que c'était le lendemain) partis dans la même vague que moi.

LEL 046On arrive ensemble à St ives au premier contrôle.

 

LEL 047

 

Celui là je sais pas qui c'est.st ivesLEL 048Fin de la première étape à 11h06 qui avec ces 100km sera la plus longue du parcours.

Repas rapide voire un peu trop car j'oublie mon bidon sur la table et c'est reparti. Je repars seul car Popiette et Vero sont aussi trop rapides pour moi et je vais faire la moité de cette étape de 81 km tout seul en étant icapable de tenir les roues qui passent

Si je suis seul ce n'est pas trop grave car le vent est bien établi et de dos donc il n'y a qu'à se laisser pousser sur cette étape plate sans difficultés.

LEL 049Je commence quand même à trouver le temps long tout seul dans la nature et je suis content de pouvoir accrocher la roue d'un irlandais qui passait par là.

LEL 051On va se relayer quelques kms avant de se faire rattraper par un groupe d'allemands. Au début cela va un peu vite avec les 30km/h mais je m'accroche et comme d'habitude maintenant que j'ai fini l'échauffement (tout de même 140km aujourd'hui  pour être chaud ) j'arrive à encaisser le changement de rythme et 2km après tout va bien.

LEL 052Ca déroule le long du canal avec toujours quelques vélos spéciaux.

LEL 055Sur PBP dans la première portion j'avais roulé avec des allemands accompagnés d'un ours et cette fois ci ce sera une panthère.

LEL 056Heureusement que la route n'est pas très passante car on occupe toute la chaussée, notamment pour échapper aux trous. Une voiture qui passait par là devra faire preuve de patience le temps que tout le petit  groupe l'entende et se range. En discutant avec un allemand parlant français j'apprendrais qu'il vient de la région de Constance près de la frontière suisse.

Et c'est à environ 35km/h qu'on arrive au contrôle suivant de Kirton.

A partir de ce contrôle il faudra désormais se déchausser à chaque point de contrôle.

LEL 058En fait c'est parceque les sols des salles de restauration sont en parquet mais je ne le comprendrai que quelques contrôles plus tard.

Le pointage est vite fait mais pour se restaurer il va falloir attendre car cela bouchonne.

LEL 059Il est environ 14h30 et le peloton n'a pas encore eu l'occasion de bien s'étirer donc il faut faire preuve de patience où alors griller le ravito. Mais je préfère faire le plein de carburants donc j'attend. J'arriverai dans la salle de restauration juste au moment où l'orchestre fera sa pause donc pas de musique pour moi.

Pour changer un peu je vais repartir tout seul je vais rapidement arriver sur le groupe de Popiette et Vero mais maintenant ils n'avancent pas assez vite donc je pars devant. En fait je me dis que je vais me faire rattraper par les allemands de tout à l'heure et que je pourrais reprendre leur groupe mais pour le moment les allemands n'arrivent pas.

Un panneau caratéristique que l'on verra sur tout le parcours pour signaler les virages.

LEL 060Les groupes de niveau ont l'air de commencer à se constituer et je suis dans un groupe d'une vingtaine d'éléments. Comme souvent dans ces cas là il n'y en a qu'un tiers pour aller mettre le nez à la fenêtre et comme à chaque fois que je suis dans un groupe de mon niveau je n'arrive pas à rester derrière.

LEL 061Dans ce groupe en plus de Popiette et de Véronique il y a aussi l'anglaise de tout à l'heure, mais je ne sais toujours pas qu'elle s'apelle Denise car je n'ai pas encore engagé la conversation. Sur le plat elle n'est pas la dernière pour prendre les relais et les siens sont très efficaces.

A un moment alors qu'on traverse une grande route avec plein de voiture arrivant par la droite et après par la gauche j'allais m'arrêter pour les laisser passer lorsqu'un gars au vélo couché à pris les choses en main. Il s'est avancé devant la file de voiture en levant les bras et en arrêtant la circulation venant de droite puis en nous faisant signe de passer. Du coup les voitures arrivant de gauche se sont aussi arrêtées et le groupe a passé le carrefour en une quinzaine de secondes sans avoir compris comment on était passé aussi vite

Et malgré notre passage en force pas un seul coup de klaxon

 

Entre temps le groupe d'allemands nous a rejoins et cela fait plus de monde à l'avant.

 

Un peu plus loin on va se rappeler qu'on est en angleterre et la pluie fait sa première apparition du parcours.

LEL 065Il va y avoir différentes techniques pour s'en protéger.

Les allemands s'arrêtent de suite et enfilent la combinaison de plongée avec kway, pantalon de pluie et sur chaussures. Cela ressemble à une averse passagère d'orage donc je ne change rien à la tenue. L'averse passagère durera un peu plus que prévu mais une fois mouillé je fais avec d'autant plus qu'il fait chaud à cet endroit.

Et pendant toute la randonnée j'aurai à chaque fois du mal à estimer la durée de la pluie qui nous tombera dessus. Si on bâche de suite il faut en général débacher quelques kms après et si on ne bâche pas de suite c'est parti pour la grosse douche plus ou moins chaude juste après.

On se rapproche du contrôle suivant mais nous sommes contraints de laisser partir le groupe car Véro a décidé de faire une pause à l'insu de son plein gré.

LEL 067On retrouvera Denise au contrôle suivant à Market Rasen (km 248) et elle s'excusera de ne pas avoir attendu mais à ce moment on ne se connait pas encore trop.

LEL 068Vero profite du contrôle pour racheter une chambre à air car on ne sait jamais.

 

Après avoir mangé le groupe (Popiette, Vero, Denise, quelques autres qui ne resteront pas avec nous, et moi) repart.

Cette étape d'environ 84.7km est consituté d'une première partie globalement plate jusqu'à mi parcours où nous allons traverser la rivière Humber via le Humber Bridge et d'une deuxième partie qui verra la fin de la partie globalement plate.

 

Le groupe avance tranquillement en cette fin de journée.

LEL 069LEL 070Première partie tranquille jusqu'à ce que l'on voit apparaitre au loin les premières structures du Humber bridge (official website). A ce moment de la randonnée je ne sais pas encore que c'est le pont suspendu qui a la cinquième plus longue portée du monde et qu'il a tout de même été recordman du monde pendant 16 ans entre 1981 et 1997.

 

Après une approche urbaine pour nous faire emprunter la voie cyclable plutôt que l'autoroute voilà la bête qui se profile.

LEL 072LEL 073Ca doit être à peu près par là que j'ai commencé à engager la conversation avec Denise car comme on roule maintenant à la même allure quelque chose m'a dit qu'on allait faire pas mal de km ensembles.

Cela va me faire l'occasion de travailler mon anglais dont j'ai perdu l'habitude depuis la fin des études donc au siècle dernier. Au bout d'un temps d'acclimatation j'arrive à quasiment tout comprendre sans la faire répeter et mon accent et ma grammaire ne semblent pas trop catastrophiques car elle sembe aussi comprendre

Vue d'en haut

LEL 074Vue de devant le groupe

captur16On fera une petite pause à l'initiative de Denise pour allumer les lumières en bas du pont.

La deuxième partie de l'étape se fera sans photos car la nuit va arriver mais il y avait cependant de quoi faire quelques clichés. En effet sur cette portion Denise aura 2 crevaisons si je me rapelle bien. Et si j'ai du mal à m'en rappeler (car c'est quand même pas bien compliqué de compter jusqu'à deux) ce n'est pas que je sois fatigué à la fin de cette première journée mais vous comprendrez pourquoi dans la suite du périple.

Pour le moment je vais vous laisser ici car il est 22h56 et on vient d'arriver à Pocklington après 333.6 km et comme à peu près tout le monde on a prévu de dormir ici afin de faire environ 300km par jours.

Et comme tout le monde a eu cette même idée cela bouchonne pour les lits et les organisateurs ont pris la décision de limiter l'occupation du lit à 3h00 donc on va se contenter d'une nuit plus courte que prévue. Denise part prendre une douche de suite alors que nous allons d'abord manger puis nous réservons le lit. Pour nous cela ne posera pas de problèmes et on en aura un sans pb. Par contre je ne vais pas trouver la douche donc je me couche direct. Je chercherai la douche le lendemain pour me réveiller.

 

Bilan de la journée

profil1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Ben voui. Mais faut bien un pinailleur de service. Cette fois c'était mon tour... 
Répondre
C

Dont acte pour ta rectification. Cette fois, ça me plait effectivement plus  
Répondre
B


Il n'y a pas grand monde qui avait vu le problème



C

Super premier article. Avec beaucoup d'humour. J'apprécie. Vivement la suite.


Juste un truc qui me chiffonne : la localisation de Coblence près de la frontière suisse. Il y a eu des glissements de terrain ? Je le situais bien plus au nord de Strasbourg, sur le Rhin
Répondre
B


Je vois qu'il est diffcile de mettre d'égarer une cigogne sur ses terres.


Je voulais dire Constance et pas Coblence et je vais aller corriger



J

(Je ne sais pas si les liens vont fonctionner)


Eh bien non.
Répondre
J

Je te cite : "La femme à natte vient de se retourner et il s'avère que c'est un barbu"


Ca doit être lui :


De dos


[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=103&u=17337928][img]http://i76.servimg.com/u/f76/17/33/79/28/nrt_d313.jpg[/img][/url]


De face


[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=102&u=17337928][img]http://i76.servimg.com/u/f76/17/33/79/28/windy11.jpg[/img][/url]


(je ne sais pas si les liens vont fonctionner)


 
Répondre
B


Bonjour Jean Louis


C'est effectivement mon barbu



C

Quel départ!!! Ca fait envie :) Alors c'est un plat pays, ou pas? J'imagine qu'au sud oui, mais au nord non?!


Et j'espère surtout (avant de lire la suite) que tu ne sous entend pas là (par les 'deux crevaisons') que tu as eu trop de galères mécaniques :(
Répondre
B


La réponse aux questions dans les prochains épisodes.


Attention à toi si cela commence à te faire envie



C

j'étais déjà à fond à l'heure de ta pause...


 


tu ne nous parles que de Denise et pas du suivi de la route ? Avais tu la trace GPS, le road book papier... What
about all of this... And how was the meal ?
Répondre
B


Chaque chose en son temps.


J'ai déjà oublié au moins la moitié des choses que je voulais dire alors n'en rajoute pas