Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

15 aout 2012- chasse à la renarde racourcie (la chasse pas la renarde)

20 Août 2012 , Rédigé par Bruno Publié dans #saison 2012

Après quelques semaines d'interruption d'article sur le blog me revoici

Je n'ai pas raccroché le vélo mais pas de sorties ayant donné l'envie de me lancer dans un article et si j'avais fait un article il n'y aurait pas eu de photos. En effet depuis un mois il y a enfin du monde au rdv dominical du club et ce sont des costauds donc les dernières sorties m'ont vu frôler et dépasser la moyenne de 30km/h que j'atteins en général une fois par an. Et à cette vitesse je ne m'attarde pas à prendre des photos.

Le kilométrage de ces sorties étant entre 100 et 120km la distance était aussi trop courte pour être relatée car cette année je ne relate quasiment que les sorties de 200km ou plus.

 

Donc comme je fais un article le lecteur attentif en aura déduit que j'ai fait au moins 200km voire un peu plus

 

Cette sortie s'est décidée il y a environ 6 mois lorsque la renarde a annoncé son programme annuel. Dans son programme il y avait une migration vers son terrier d'été en normandie comme chaque année.

La première fois que j'ai roulé avec elle c'était il y a 3 ans où elle avait décidée de se lancer dans son premier 200 en reliant la région parisienne à son terrier normand (cf).

L'année d'après nous avions fait un tour autour de son terrier(cf).

L'année dernière les calendriers n'avaient pas pu se mettre d'accord et elle avait entrepris de revenir dans la drome en vélo en 4 jours (en allant manger une crêpe tout près de mon coin normand sans me prévenir).

Et cette année elle a décidé de venir en vélo depuis la drome en 3 jours, oui je sais elle commence à plafonner, et lorsqu'elle a annoncé son parcours je me suis dit que l'on pourrait faire sa dernière étape ensemble.

 

Et c'est donc ainsi que je me fais éjecter du lit par le réveil à 3h45 en ce 15 août. J'ai résisté 1/4 d'heure car j'aurai du me lever à 3h30 mais j'étais bien dans mon lit. Au cours de la dernière quinzaine les plans ont un peu changé et je ne vais pas faire toute sa dernière étape avec elle mais la retrouver sur la route. En effet pour faire toute la dernière étape j'aurai du aller la retrouver à Meung sur loire à environ 120km de chez moi et pour cela j'aurai du partir encore plus tôt et comme en ce moment les journées ne sont pas assez longues pour faire tout le boulot qui me tombe dessus j'ai un peu de retard de sommeil.

Je pars donc vers 4h15 avec mon 1/4 d'heure de retard pour aller la rejoindre à chateaudun. Pas grand monde sur la route à cette heure ci et je trouve cela chouette de rouler ainsi dans la nuit surtout que j'entends des "hou hou" venant de la forêt.

Le parcours va être assez simple car je vais emprunter le parcours du 400km de Longjumeau. Un peu de coups de culs jusqu'à Dourdan puis rejoindre le début de la D17 pour la suivre pendant 40km de Beauce.

Pour m'occuper pendant ce temps là je vais surveiller de près le poste de pilotage qui est équipé pour la première fois du GPS que je viens de me procurer. Au début je n'étais pas forcément partant pour m'en acheter mais les brevets de cette année où le gps de Terry nous a souvent sauvé en pleine nuit m'ont convaincu. Sur les brevets français on peut vite s'égarer sur les petites routes mais comme l'année prochaine je compte m'aligner sur LEL (comme PBP mais en remplaçant Paris par Londres et Brest par Edimbourg) avec un parcours non fléché et une carte de route à l'anglaise j'avais de toute façon prévu d'investir pour l'année prochaine. J'ai simplement devancé l'investissement et je vais profiter de la journée pour maîtriser la bête en commençant par une route que je connais pour minimiser les boulettes. Les traces des différentes portions ont donc été rentrées dans la bête et yapuka se laisser guider. Première impression un peu bizarre car à l'approche d'un virage la bête ne dit pas de tourner à droite ou à gauche mais de tourner à 170 ou 85. Je pense que l'affichage que j'ai choisi, à l'insu de mon plein gré, indique de suivre un cap. Il y a de toute façon le tracé qui s'affiche et en regardant la route et sur le tracé on voit la route à prendre sauf en pleine nuit où la bête s'allume le temps de passer le point litigieux puis se rendort pour ne pas user les piles.

Mais la nuit se termine et je vais commencer à y voir plus clair.

Photo 001

Le paysage de la Beauce a un peu changé depuis mon dernier passage.

Photo 003En effet la dernière fois le blé était plus haut et maintenant que les moissons ont eu lieu, avec plein de retard cette année, il n'y a plus rien à voir à part quelques éoliennes qui commencent à tourner à plein régime sauf ce modèle ancien qui est au repos.

Photo 006Selon les portions de la route je vais vers le sud ou le sud ouest et le vent commence à se lever de sud est donc cela devrait aller bien que l'on risque de se prendre des orages dans la journée. Mais c'est souvent qu'en roulant avec renarde j'ai droit à de la pluie.

A un moment alors que la route est plein ouest je me retrouve avec un vent bien établi venant aussi de l'ouest.

Si cela se maintient je suis mal embarqué car j'ai des dizaines de kms de beauce sans abri devant moi Mais cela ne durera pas et le vent se remet de sud est.

En plus je commence à avoir de plus en plus faim et je ne vais pas attendre Chateaudun pour manger. Comme j'arrive à Voves je rentre en "ville". Je demande à un passant qui passait par là ou je peux trouver une boulangerie et il m'indique le centre ville. Je devrais tomber sur la boulangerie et il ne faut pas que je la loupe car c'est la seule d'ouverte. Arrivé au centre ville je m'engage dans la rue piétonne toute déserte et je reconnais le bar ou j'avais retrouvé mes camarades de jeu lors du 600 de Flins début juin mais le bar est fermé pour cause de congés. Je reviens sur mes pas et je trouve enfin la boulangerie mais je ne vois pas de pains aux raisins En fait ils sont cachés dans l'arrière boutique et pour que la boulangère ne fasse pas le voyage pour rien je lui dit de m'en ramener deux

La boulangerie se remplie et un gars engage la conversation en me disant que c'est une belle journée pour aller faire un peu de vélo. Lorsque je lui annonce le programme, qui devrait se terminer entre 400 et 500km, je suis obligé de répéter 2 fois pour qu'il soit sur d'avoir bien compris

Ah oui c'est vrai que je ne vous ai pas parlé du programme précis de la journée. Je vais rejoindre la renarde à Chateaudun, je la ramène dans le calvados pour qu'elle ne se perde pas, puis je rentre chez moi et en cas de moins bien je m'arrête dans mon autre chez moi en normandie d'où les 400 ou 500km.

En sortant de la boulangerie je demande ou je peux trouver un bar d'ouvert et on m'indique l'endroit. S'ils sont ouverts ils sont par là et ils me renvoient sur la route piétonne déserte avec tous les bars fermés donc il n'y aura pas de café et je reprend la route.

 

Par moment j'entend un grand bruit derrière moi mais aucune voiture ne me double.

Photo 009

Le paysage est toujours le même

Photo 010J'arrive à Bonneval au bout de la D17 et comme à Voves tout est fermé donc je poursuis ma route en faisant attention à ne pas suivre les panneaux Chateaudun où je dois me rendre

Si je ne suis pas les panneaux c'est car j'ai bien repéré le parcours et que je sais que les panneaux me feraient prendre la route la plus directe mais c'est la nationale10

Je m'en remet donc à la trace du GPs qui m'envoie sur de toutes petites routes parfois large d'à peine 2 mètre et qui me fait faire des détours pour prendre tous les coups de culs du coin. Et en pleine beauce cela surprend un peu des passages à 8%

A un moment j'arrive à un croisement en forme de T. Une route à droite, une route à gauche un champ devant moi et la trace du GPs qui m'indique d'aller tout droit

Sur le coup j'ai failli l'engueuler et j'ai oublié de prendre la photo mais après réflexion ce n'est pas lui le coupable.

En fait j'ai dans un premier temps tracé mon parcours sur viamichelin avec l'option "vélo" et viamichelin m'a fait un super tracé hyper détaillé. Ensuite comme il y avait une option export GPS j'ai exporté et je n'ai rien vu sur le GPS. Après plusieurs essais cela ne s'arrangeait pas et je me suis aperçu que le super parcours hyper détaillé s'exportait en 2 points. Le point de départ et le point d'arrivée donc en gros une option "export GPS" qui ne sert à rien. Avec des recherches sur le net j'ai vu que je n'étais pas le premier à tomber dans cette impasse de Viamichelin dans sa version actuelle. J'ai donc repris le tracé pour le retracer manuellement sur open runner en faisant bien attention au positionnement des points puis j'ai demandé à Openrunner de calculer l'itinéraire pour qu'il suive la route. J'ai choisi l'option "Pieton" et non "Voiture" car sinon open runner m'aurai envoyé sur une autoroute comme il le fait souvent en région parisienne (il y a trop de routes pour lui et il a parfois du mal à choisir). Donc en choisissant l'option pieton, car il n'y a pas vélo, il a optimisé le parcours à sa guise pour m'envoyer dans le champ devant moi ce qui est logique pour un piéton mais pas trop pour un cycliste n'ayant pas de VTT

J'ai donc le chois entre la route à droite et celle de gauche et d'instinct je pars à droite en me disant que je vais retrouver la trace un peu plus loin. Et là je me rapelle que le GPS peut aussi fonctionner en mode "suivre la route" donc je choisi cette option et en effet aux carrefours suivants  il semble trouver son chemin Je vais bientôt arriver à un carrefour et en voyant la carte sur le GPS je crois savoir la route qui s'annonce Arrivé au carrefour où d'instinct je serai allé à gauche il m'indique la droite Comme il y a un monsieur qui rentre dans sa voiture je demande confirmation.

-Chateaudun c'est bien par ici?

-Pas du tout c'est dans l'autre sens. Par là vous allez vers Chartres.

- Merci monsieur, j'ai bien fait de demander

 

Et je fais donc 1/2 tour en me disant qu'il faudra que je regarde le manuel d'un peu plus près car j'ai du louper un truc.

Chateaudun est donc droit devant

Photo 011

Comme vous le voyez sur la photo la route a un super revêtement et elle est un peu plus large que tout à l'heure. En fait c'est logique car je suis arrivé sur la nationale 10 mais j'ai de la chance car il n'y a pas trop de circulation en ce 15 août au matin.

Je peux même prendre quelques photos du loir en passant

Photo 012

Finalement je n'ai pas trop perdu de temps avec ces détours du au GPS et si je l'avais fait avec une feuille de route je n'aurai peut être pas fait mieux. En effet le GPS m'a fait suivre le tracé de viamichelin qui sur la carte semblait le seul praticable sans trop de détours mais vu la taille des routes je ne suis pas sur qu'en m'engageant par la tout seul je n'aurai pas rallongé un peu plus.

 

Au village suivant je vois dans un premier temps un panneau St christophe sur ma gauche et je me rappelle que je dois y passer mais au moment ou je vais m'engager je vois que Chateaudun n'est qu'à 5km donc du coup je continue tout droit.

En y arrivant je pars vers le centre ville et j'envoie un sms en indiquant à Renarde que je viens d'arriver et que je cherche un bar. Je tombe sur une place avec un bar et une terrase tous les 50m mais je me dit qu'elle ne va pas arriver par là mais par en bas vers le chateau donc j'envoie un autre sms en disant que je cherche un bar vers le château.

J'ai trouvé le château par l'entrée du haut.


Photo 014Photo 015Je cherche la route pour descendre et j'en trouve une que je crois en sens unique donc je descend sur le trottoir plein de gros pavés et je m'aperçois que c'est bien pentu. Arrivé en bas j'ai la confirmation que ce n'est pas en sens unique et que j'aurai pu descendre par la route bitumée

 

Le château vu d'en bas.

Photo 017Photo 016Photo 018J'envoie un nouveau sms à Renarde pour lui indiquer que je suis au pied du château. Pour les bars ici il n'y a rien et comme j'ai faim je mange mon pain aux raisins de réserve. Je tourne un peu pour confirmer qu'il n'y a pas de bars en bas et je me gèle en plein courant d'air.

Je renvoie donc un sms à Renarde pour lui indiquer que si elle arrive par en haut il vaut mieux qu'elle y reste car tous les bars sont en haut sur la place et je décide de remonter par la petite côte que j'ai desendu 10minutes avants. C'est au plus fort de la pente lors du passage à 11% (finalement c'est pentu la beauce) que le téléphone va sonner mais je ne vais pas répondre de suite pour ne pas tomber. Je vais retrouver la renarde sur la place. Elle venait d'arriver et à failli ne pas lire mon sms lui suggérant de ne pas descendre et finalement je serai donc le seul à remonter le coup de cul avec le vélo bien lesté par les sacoches

Je peux enfin prendre un café et un premier coca par contre je ne vois pas de boulangerie sur la place et cela m'inquiète un peu car j'ai encore un peu faim.

 

Après cette petite pause nous repartons et comme j'avais dit à Renarde que j'inaugurais le GPS elle n'a pas noté la direction à prendre. Moi j'avais bien le tracé mais je m'attendais à ce qu'elle m'indique la première direction à prendre et on va donc sortir de la ville à l'instinct. Une fois sorti de la ville je recharge correctement le tracé car j'ai l'impression que la bête ne guidait pas et effectivement la trace était à gauche à un moment alors que renarde indiquait un bled devant nous. Plutôt que de retourner en ville on continue tout droit car le GPS indique qu'on pourra s'en sortir en suivant une autre route. Comme la route que l'on prend est plein de voitures et qu'une route se présente sur la gauche où nous devons globalement aller on la prend et au moins on roule au calme.

Premier petit coup de cul depuis que je suis avec renarde et elle part comme une balle

Photo 020Pas si vite !!!!

 

Heureusement qu'elle est un peu fatiguée car elle a fait près de 600km depuis 2 jours sinon j'aurai vraiement eu du mal à la suivre.

 

La route que vous voyez parait bien formée pourtant d'après le GPS elle n'existe pas. J'ai bien augmenté le niveau de zoom au maximum mais à l'endroit où nous roulons nous sommes en pleins champs d'après lui. Pourtant tout à l'heure j'étais sur des routes beaucoup plus petites qu'il connaissait avant qu'il ne m'envoie dans le champ

 

J'ai toujours un peu faim et on pourrait presque aller se ravitailler mais on va rester sérieux et ne pas aller à droite.

Photo 021

Le vent est maintenant passé du sud est au sud alors que nous allons vers le sud ouest où l'ouest selon les changements de direction.

 

Plus ca va plus j'ai faim alors que je n'arrête pas d'enfourner des barres et on ne voit pas encore arriver de panneaux indiquant Nogent le rotrou ou nous pensons trouver des commerces ouverts.

Cela commence a se ressentir sur l'allure car je suis moins fringuant et pour combler le tout le vent tourne de plus en plus au sud ouest voire même à l'ouest.

En arrivant à Authon du perche je reconnais l'entrée car j'y suis passé le 1er avril lors du 300 de Flins et j'indique à renarde d'aller vers le centre ville en espérant trouver la boulangerie ouverte. Mais on est le 15 août et tout est fermé.  Il n'y a qu'une librairie d'ouverte, pas pour très longtemps car il est entre 12h30 et13h, et elle ne vent rien à manger. On pourra tout de même acheter du coca pour recharger en sucre rapidement. En discutant avec la dame elle nous dit que comme nous allons à Nogent le rotrou on devrait passer à coté de Coudray où une boulangerie vendant plein de trucs à manger divers et variés rique d'être encore ouverte et on la remercie de l'info.

On fini la pause avant de repartir.

Photo 022On repart par le même sens interdit qu'au mois d'avril mais cette fois on n'est que 2 à le prendre

Et on va s'arrêter à Coudray où la fameuse boulangerie est effectivement ouverte

J'ai vite repéré le stand de bananes et j'en prend 4 dont une qui sera rétrocédée à Renarde. Ensuite je cherche des sandwichs mais il n'y en a pas donc je me rabats sur les croissants aux amandes qui sont en fait des pains aux chocolats aux amandes que nous dit la dame. Cela se mange quand même et j'en prend 2 et j'attaque le tout sur le trottoir. Cela va m'éviter d'attaquer de suite la salade de pates que je garde en réserve dans la sacoche pour plus tard. Manque de pot le premier pains au chocolat aux amandes va vite m'ecoeurer et je range le tout dans la saoche pour plus tard.

On repart pour pas très longetmps jusqu'à la sortie du village pour faire le point car le GPS a encore fait des siennes et il semble que nous soyons allés trop vers le sud

Photo 023

Cette fois c'est reparti pour de bon et cela va mieux. Pour la première fois de la journée je n'ai plus faim

On passe à Nogent le rotrou pour prendre la même route que lors du 300 de Flins en avril.

Et ca discute et ca discute et j'ai du mal à en placer une

A un moment rond point avec des drapeux qui indiquent que la route allant tout droit va nous voire avoir le vent dans le dos même si c'est un coup de cul. Le vent a du se remettre un peu plus au sud et en montant je confirme car le GPs indique que nous allons vers le nord à cet endroit. 100m après alors que nous n'avons pas tourné il indique maintenant que nous allons vers le sud. J'ai eu  comme un doute et j'ai demandé une confirmation à renarde et il semblerait bien que nous n'ayons pas fait 1/2 tour sur les 100 derniers mètres

Par contre j'ai un autre doute que je vais confirmer en arrivant au sommet de la côte. Il faut faire 1/2 tour car il fallait prendre à gauche au rond point en bas de la côte donc on est monté pour rien embarqué par l'élan je pensais que l'on devait aller par le même chemin que sur le BRM et je n'ai pas fait attention de suite à la trace que j'ai vu s'éloigner de plus en plus plus on montait. On ne rallongera que de 2* 400m environ dont un coup de cul à 7%. C'était jusque pour fêter le passage des 200km pour moi.

En reprenant la bonne route ce que nous craigions depuis un moment semble arriver car des gouttes commencent à tomber mais rien de bien méchant et cela va s'arrêter très rapidement.

Environ 10km plus loin la faim commence à me reprendre

Le vent s'est remis au sud ouest pour nous aider un peu d'autant plus qu'on arrive dans le perche un peu plus valonné. Je suis maintenant sur mes routes d'entrainement normandes et je regarde unqiuement le GPS pour savoir si on est sur la bonne trace. D'ailleurs en regardant je vois qu'il faut tourner à droite et on y va pour commencer une petite descente.

Stop il faut faire 1/2 tour pour avoir le plaisir de remonter

Il fallait prendre la route à droite 50m plus loin. J'ai trop anticipé et j'ai tourné avant qu'il ne me le dise.

 

On se rapproche de Longny et plus ca va moins ca va

 

J'ai de plus en plus faim, alors que j'enfile les barres par 2 toutes les 20minutes, et j'avance de moins en moins vite. En plus une douleur au genou s'est réveillée depuis un moment. J'ai changé les cales il y a 2 semaines car elles étaient complètement usées et je n'arrêtait pas de déchausser. Depuis je n'arrive pas à trouver le bon réglage et malgré un modèle avec une liberté angulaire maximale je n'arrive pas les positionner correctement. Je dois avoir le pied gauche complètement de travers car plus la chaussure est dans l'axe plus je pédale moins bien

En 3 sorties j'ai déjà changé le réglage 4 fois et ce n'est pas encore bon et cela s'aggrave car maintenant j'ai mal.

Du coup je ne me vois pas continuer comme cela et j'annonce à Renarde que je vais couper en arrivant à Longny

Il y aurait encore en gros 80 à 90km pour aller au bout de son étape mais si je dois encore me faire 200km dans cet état j'ai vraiment pas envie.

On fait donc une pause dans un bistrot à Longny. Au passage j'essaye de lui faire prendre une petite route sympa entre Longny et Mortagne mais elle ne voudra pas. Elle est pourtant sympa ma route de PBP et finalement pas si dure que cela. L'ayant repéré pleins de fois l'année dernière il n'y a jamais que 3 bosses sur les 12km dont seule la première frôle les 10% Un mois avant PBP j'avais même fait tout le reste sur la plaque pour essayer mais malgré mes tentatives renarde ne voudra pas passer par là.

Nos routes vont donc se séparer à Longny. J'ai annoncé à Renarde que je rentrais dans mon camp de base normand à environ 50km mais à peine reparti j'ai réfléchi (ca m'arrive de temps en temps).

Si je rentre dans mon camp de base normand il me faut environ 50km mais le lendemain il faudra rentrer en région parisienne donc en gros 120km de plus alors que si je rentre direct en région parisienne il me faut en gros 100km soit 50km de plus pour aujourd'hui et je vais rentrer vent dans le dos. Le vélo et moi connaissons la route par coeur pour rentrer car c'est le retour du BRM600 de Montigny et à part le coup de cul pour sortir de Longny ce sera globalement plat.

Et c'est ainsi que je repars direction la région parisienne en commençant très doucement car je suis complètement planté dans la côte. Le ciel recommence à menacer et la température est tombée. Je suis même contraint à un arrêt pour mettre les manchettes.

J'avais bien un tracé sur le GPs pour rentrer de chez renarde mais il ne me servir à rien car il ne passe pas par ici. Je vais donc faire une tentative pour me mettre en mode suivi de route et je crois avoir compris l'erreur du matin. En effet en choisissant une trace ou un suivi de route la bête me demande à chaque fois de sélectionner un point pour le retour. Comme je ne voyais pas l'utilité j'ai toujours sélectionné au hasard. Cela ne gène pas en suivi de trace mais il semblerait qu'en suivi de route la bête se serve de ce point comme point de destination et calcule ensuite la route depuis la flèche "Vous êtes ici" jusqu'au point sélectionné. J'ai donc sélectionné un point à Palaiseau et effectivement tout a marché sur des roulettes.  La bestiole calcule alors l'itinéraire comme un GPs de voiture en indiquant clairement par où passer à chause carrefour et en recalculant automatiquement la route si je ne suis pas les directives.

J'ai profité de l'arrêt manchettes pour sortir l'outil multi fonction et régler de nouveau les cales et il semblerait que cela est marché car à la 5ème tentaive j'ai enfin trouvé le bon réglage pour mes pieds tordus et je ne serai plus géné. La douleur va même disparaitre au fur et à mesure de ma progression.

Pour la faim il n'y a rien à y faire car malgré tout ce que j'ingurgite elle a décidé de m'accompagner jusqu'au bout.

Photo 025

Photo 026

Heureusement que j'ai le vent dans le dos et que c'est globalement plat car je vais finir en faisant des pointes à 20km/h

J'arriverai à la tombée de la nuit un peu après 21h avec 355km au lieu des 500 visés et un premier renoncement sur les longues distances.

 

Comme il est souvent mentionné sur le forum des rubans blancs je change donc de catégorie pour passer de ceux qui n'on pas encore abandonné à ceux qui ont abandonné même si ce n'était pas un brevet c'est quand même un renoncement.

 

Bilan

telem1

Parcours

parcours.jpg

 

Télémétrie

telem2


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

Je vois donc que tu as raccourci le long ... mais que tu as rallongé le court  j'espère que tu comprends ce que je
veux dire ... ce n'est pas vraiment un abandon 
Je croyais que je mangeais beaucoup en vélo mais tu ne te défends pas mal 
Répondre
B


J'ai eu faim juste les 300 derniers kms alors que je n'ai jamais mangé autant de barres.



T

Ah l'apprentissage du GPS... il faut quelques sorties pour ne plus lui faire 100% confiance, évaluer les distances avant de tourner, et surtout trouver la sortie qu'il indique aux ronds-points
(plus tu ralentis moins il sait vers où tu vas)


J'ai fait Paris-Brest les 15 et 16 août et le 15 vers 13h, j'ai mangé et bu un coup à Longny au Perche, place de l'église. On s'est presque croisés !
Répondre
B


Si en plus je dois accélérer pour que le GPS trouve la bonne route c'est pas gagné


Pour Longny on avait 3h de retard



C

Quelle épopée. Un vrai roman. Je note la difficulté de programmer les GPS modernes. J'ai déjà lu, ces derniers jours, de semblables ennuis sur un autre blog. Ne semblent pas encore très au
point. 


Par contre, pour le problème de cales... j'ai bien une solution à te proposer, que j'utilise personnellement : les pédales traditionnelles à courroies. Pas de soucis de règlage et je marche très
facilement avec mes chaussures  
Répondre
B


c'est pas si compliqué que cela pour savoir s'en servir et maintenant je suis opérationnel. L'avantage de tester sur un parcours connu et moyennement long permet de ne pas se perdre et de voir
toutes les configurations.


Si tu veux pour le retour de Chambord je peux te guider



K

2 phénomènes ensemble   sur les longs
périples un jour de fermeture des magasins il faut du pain et du saucisson , pratique dans la sacoche et ça se conserve mieux que le chocolat (LOL  MDR)


pour les câles , je ne comprends pas pourquoi des cyclotouristes s'évertuent à rouler avec des chaussures de courses et les pédales qui vont avec. Depuis 1995 où j'ai débuté le cyclotourisme j'ai
des chaussures VTT avec les câles qui ne dépassent pas , aucune usure (ni des câles ni des pédales).


super ton reportage, un vrai livre
Répondre
B


J'ai déjà testé le saucisson et le pâté sur les brevets mais là je suis rentré trop tard tous les soirs avant et je n'ai rien pu acheter