Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bruno

Dodecaudax du solstice

23 Décembre 2015 , Rédigé par Bruno Publié dans #saison 2015

Après quelques temps sans trop d'articles consacrés à une sortie de vélo il fallait bien que j'écrive quelque chose pour finir l'année avant le bilan annuel.

Comme il n'y avait pas de sorties crêpes à ma connaissance, quoique j'en ai loupé une pour le téléthon dans mon coin normand mais je n'avais pas de VTT, je vais être obligé de faire un 200km pour avoir quelque chose à dire.

Et quitte à faire un 200 pourquoi le faire sur des routes connues en plein jour alors qu'on peut parfaitement rouler la nuit sur des routes totalement nouvelles sans savoir où on va.

Certains pourraient donc me prendre pour un fou, pour les connaisseurs je ne suis ni un cinglé ni un félé, mais je ne suis pas le seul dans cet état car j'ai trouvé 38 autres compagnons de jeu.

En effet je vais participer au dodécaudax du solstice organisé de main de Maitre par Jean Pierre.

Le principe est simple. On part du parc des sports de Tours  pour aller boire un café au café croissant d'Isa environ 2km plus loin. Mais comme on part à 21h et que les boulangeries ne proposent plus de croissant à cette heure ci on va faire un détour pour patienter en attendant que cela soit prêt.

Je ferai le voyage aller avec Hervé. Pour le retour ce n'était pas possible car je ne revenais pas en région parisienne. On va ainsi pouvoir  échanger nos différentes taquetiques de sommeil sur PBP car à nous 2 on a dormi 30h mais avec des stratégies différentes. 12h pour lui réparties régulièrement durant le parcours en me refilant sa malade en cours de route. Et 18h pour moi  uniquement sur le retour dont environ 14h sur les dernières 36h. On arrivera cependant à rallier Tours sans faire de pause sieste sur l'autoroute.

On sera même bien en avance ayant pris de la marge pour sortir de la région parisienne mais un vendredi soir associé à un début de vacances scolaires cela peut bouchonner très vite.

Du côté de la forme je ne sais pas trop ce que cela va donner sur une telle distance. Je n'ai pas dépassé les 110km depuis PBP avec des sorties plus courtes et plus espacées cet automne pour me concentrer sur la course à pied. Mais le marathon étant effectué depuis quasiment 4 semaines j'ai donc déjà 3 weeks end de vélo dans les jambes donc pas trop inquiet pour faire 100km. Et sans dévoiler la suite du cr aujourd'hui ce sont 2 sorties de 100km qui s'enchaînent donc comme j'ai 100km dans les jambes pour moi cela devrait à peu près aller. Je dis pour moi car c'est la feignasse qui m'inquiète.

Je l'ai repris en fin d'apm et elle va ressortir pour la deuxième fois depuis PBP. Entre temps elle s'est contenté d'un aller retour pour aller chercher un dossard de course à pied à Montigny le bretonneux donc avec 40km en 4 mois c'est pas gagné. En plus elle m'a fait le coup de la panne pour rester se reposer dans la cave. En effet lorsque je l'ai repris en fin d'apm elle avait la roue arrière à plat mais pas tout à fait.  Pour ne pas me fatiguer à changer de chambre à air pour rien je l'ai regonflé avant de la mettre dans la voiture et du coup le subterfuge n'a pas pris car arrivé à Tours c'était toujours gonflé donc pour le coup de la crevaison elle repassera.

La plaque de PBP est toujours accrochée mais je n'avais pas eu le temps de la retirer au mois d'aout car je l'ai posé vite fait pour aller dormir car je n'avais pas fait de sieste depuis Dreux donc près de 6h avant.

L'esplanade du parc des sports se rempli peut à peu de sportifs qui n'utiliseront pas les équipements municipaux.

Je reconnais quelques têtes connues dont Popiette qui vient de boucler la saintelyon et on s'échangera des expériences de bipèdes. Je met des noms sur des pesudos connus et je découvre aussi de nouveaux inconnus.

Parmi les têtes connues j'en vois arriver 2 dont une m'inquiete car si Sev est là ca risque de rouler vite :) En plus elle inaugure un nouveau vélo qui a l'air bien performant et allégé au maximum. En fait elle a refilé toute sa garderobe à Didier qui va faire tout le parcours avec 2 ENORMES sacoches à l'arrière du vélo.

Quelques clichés avant de partir car il n'y en aura pas trop en roulant pour tout plein de raison. Groupe important, de nuit et apparail difficilement accessible avec les gants.

En faisant une sortie de nuit à cette époque on ne devrait pas trop réfléchir à la tenue en prenant la tenue hivernale. Oui mais pour cette année cela va être une prise de tête pour savoir comment s'habiller car la météo annonce environ 12° au départ et la température ne devrait guère baisser.

Et en ce moment j'ai du mal à choisir l'équipement car toujours ves la même tenue soit  je me gèle et la semaine j'ai trop chaud.

Je pars donc avec 2 maillots manches longues, ce que je met à cette époque,  le goretex pour couper du vent et le gilet fluo. Je devrai avoir trop chaud au début mais pour la deuxième partie de la nuit cela devrait être bon. Je laisse les gants d'hiver dans la voiture et j'opte pour les gants fins cadeau de la saintexpress de l'an dernier. Cette année c'était un bonnet et on pourra comparer les cadeaux avec popiette :)

C'est parti vers les 21h et on traverse Tours dans les rues pietonnes en longeant les rails de tramway qui guettent les cyclistes comme une araignée tissant sa toile. Donc pas de photo de la traversée de la Loire qu nous allons remonter pendant près de 50km.

Je suis la troupe sans regarder le GPS que je ne vois d'ailleurs pas avec la frontale éteinte. Mais les piles sont fatiguées donc j'allumerai plus tard si besoin car pour le moment il n'y a qu'à suivre les lumières rouges de devant.

Le lecteur attentif remarquera que toutes lesphotos ne sont pas de moi car mon appareil étant au fond de la poche il a du mal de prendre des photos devant le groupe :)

La consigne est de rester groupir. Pour certains c'est leur première nuit sur le vélo pour d'autres leur premier 200 et le but de la sortie est de rester tous ensemble. (pour moi c'est mon premier 200 de nuit car quand je fais des 200 ce n'est pas la nuit et quand je fais la nuit c'est pour plus que 200).

Les premiers kms se feront aux alentours des 25km/h voire un peu plus d'après ce que je peux voir en passant sous les lampadaires et je vais trouver le rythme un peu rapide sur ces premiers kms. Bien que j'ai beaucoup trop chaud il me faut un certain temps pour m'échauffer (environ 100km) et ce n'est pas mon rythme actuel. En général avec les sorties de club si cela part vite je ne m'inquiète pas trop en me disant qu'ils vont faiblir à un moment mais aujourd'hui il ne faut pas trop y compter vu les participants. Je ne vais pas à chercher à comptabiliser le nombre de PBP de tous les participanst car c'est un coup à s'endormir comme en comptant les moutons et en plus je n'aurai pas assez de doigts pour compter :)

Première arrêt pour une pause technique bienvenue.

Etant reparti dans les derniers je vais louper le prochain arrêt du 31eme km qui voit le passage des 10 000km en 2015 pour Sev. Du coup comme j'ai loupé elle n'aura pas droit à ma bise. Mais comme les 10000 kms n'ont pas été fait sur le même vélo je ne sais si ca compte :) Bon on va les compter quand même et pour quelqu'un qui a commencé à faire du vélo il y a environ 2 ans c'est un bon début. Pour ma part il m'a fallu plusieurs dizaines d'années pour arriver à faire 10000 km en une année. Année du premier PBP aussi c'était en 2011 mais j'avais roulé plus car il ne me restait que 20km à faire le 14 décembre alors que le 18 il lui en reste encore 31. Et j'avais aussi eu l'idée de faire un 200 (cr) comme quoi  les années de premier PBP sont parfois similaires.

En quittant les bords de Loire on aura droit à quelques petits talus et du coup le profil changeant je suis de mieux en mieux.

Après une petite côte et que j'essaye de revenir sur le groupe de devant en laissant faire la gravité et en attendant qu'ils ralentissent j'ai failli faire un écart en me faisant doubler. C'est Sev qui vient de me passer en relançant assez vite et je vais avoir du mal à recoller. Lorsque j'ai changé de vélo il y a 2 ans pour acheter le caillou j'ai peut être fait une erreur car j'aurai du reprendre un Bianchi car les nouveaux modèles semblent très efficaces.

On fera une pause un peu plus loin. Jean Pierre compte ses ouailles et on va s'apercevoir qu'il en manque un à l'appel.  Il fait pourtant très attention à ce que personne ne reste derrière mais celui ci lui a échappé et on ne sait pas depuis combien de temps. Des participants arriveront à le joindre au tel. D'après ce que j'ai compris il est environ 5km derrière avec un GPS en panne. p$Par contre je ne peux pas du tout vous dire où c'était car je ne sais du tout où on est à part que c'est entre Tours et Vendome qui devrait être à mi parcours. Le temps qu'il nous rejoigne on va tous se geler. On vient en effet de passer quelques côtes donc la température intérieure est montée et maintenant qu'on est à l'arrêt ca redescend très vite. Mais cela fait partie du charme de ces sorties nocturnes :)

Encore une trentaine de km avant la pause de mi parcours. Il était temps d'arriver car mon support de GPS a décidé de se dévisser d'un seul coup sans prévenir avec les vibrations et je suis obligé de le mantenir en position. Je profiterai de l'outil multifonction de Popiette pour refixer le tout à l'auberge. J'avais bien le mien mais il est coincé entre 2 chambres à air dans le bidon de réparation sous le cadre et le temps de le sortir, ca c'est assez facile, et de le remettre, là c'est beaucoup plus dur car les chambres à air rentrent au forceps, j'ai préféré en utiliser un plus accessible.

Nous sommes arrivés à l'auberge du solstice dans la cave de notre super organisateur.

Malgré l'heure tardive, environ 1h30 si je me rapelle bien, on est acceuilli royalement par Madame et le fiston ainsi que 2 cyclos réquisitionnés volontaires pour écourter leur nuit et nous permettre de nous restaurer afin que l'on puisse continuer à s'amuser tranquillement en passant une nuit à la belle étoile.

Je peux sortir l'appareil pour la pause.

Le coin apéritif et repas.

Le vestiaire.

Didier reste surveillé de près par Sev à moins que cela ne soit l'enverse :)

Pour l'apéritif j'aurai pu vous dire que j'avais résisté à la bière pour prendre autre chose mais il y a des photos sur le diaporama prouvant le contraire:)

En fait, lorsque le feu vert a été donné, j'ai pris la première boisson devant moi sans choisir comme me l'a appris ma maman. Et comme j'étais heureusement bien positionné devant une bière je n'ai pas pu résister :)

Enquite c'est l'heure du repas avec pour commencer une soupe au potimaron puis une soupe aux légumes pour ceux qui n'aiment pas les potimarons.Je ne vais vous faire tout le menu mais l'auberge vaut le détour.

Certain(e) en profitent pour récupérer mais je ne balancerai personne.

Comme boisson je vais être sérieux et ne pas prendre de vin. En fait c'est que je m'étais servi un grand verre d'eau avé des bulles avant et lorsque Jean Pierre est arrivé avec sa bouteille je n'avais pas de place et lorsqu'il est repassé en fin de repas je venais de refaire la même erreur stratégique :)

On repartira vers les 3h. Encore à un grand merci à nos hotes.

Cela c'est un peu refroidi et les premiers kms seront frisquets mais j'aurai rapidement trop chaud comme d'habitude. Côté jambes cela va de mieux en mieux.

Petite pause à mi parcours et j'ai l'impression que ma lampe arrière donne des signes de faiblesse. Je profite de la pause pour tenter un changement de piles mais ce que je craignais arriva. Impossible de sortir la lampe de son support. En temps normal avec un bon éclairage il me faut près de 5 minutes pour comprendre le mécanisme mais de nuit à la lumière d'un lampadaire c'est beaucoup plus difficile. En forçant un peu je devrais pouvoir arriver à la sortir mais le risque de tout casser n'est pas négligeable me connaissant.

Je repartirai comme cela et la pile rendra l'ame avant le lever du jour mais compte tenu qu'on est en groupe c'est moins gênant. Si j'avais été seul j'aurai pris le temps mais j'aurai sorti la lampe de son support.

Quelques petits coups de culs sympas sur la dernière portion et quelques arrêts à l'insu de notre plein gré. Une crevaison pour commencer et environ 2km plus loin une autre crevaison. La deuxième victime était tout seul à cet endroit mais il a bien visé car sous un lampadaire. Mais un peu devant lui il y avait une autre crevaison. Ces arrêts techniques font aussi partie du charme de ces sorties nocturnes.

Le jour commence à se lever et je peux commencer les photos en cours de route.

Mais pas pour très longtemps car à la photo d'après l'appereil ne répond plus bien que j'ai rechargé la batterie dans la semaine. En fait j'ai l'impression qu'à un moment je l'ai remis dans la poche encore allumé, et pourtant je n'avais pas les gros gants, donc vous ne verrez plus de photo de ma part. Il y avait pourtant de quoi faire en logeant la Loire sur les derniers kms.

Nous arriverons au café d'Isa avant la fermeture et c'est l'heure de la photo de groupe.

Après la photo on peut rentrer se restaurer et profiter du croissant et des tartines comme vous pourrez le voir sur le diaporama de Jean Pierre.

Voila c'est presque fini. Il n'y a plus qu'à retourner à la voiture et on va profiter du sillage d'un participant local pour nous guider car on y serait encore.

Pas de photo du streaptease pour se changer sur le parking et c'est l'heure de prendre la route. Je n'irai pas bien loin et si j'avais eu un appareiil en état de marche j'aurai pu vous montrer Popiette en pleine séance de recup sur la première aire d'autoroute. 5 minutes plus tard j'étais dans le même état que lui mais après une nuit sur le vélo il fallait bien cela avant de reprendre la route.

 

Le lien de Jean Pierre d'où vous pourrez avoir accès au diaporama de cette nuit magique.

Un grand merci à Jean Pierre, sa femme, son fils et ses amis cyclo pour cette merveilleuse organisation. Un des meilleurs souvenirs de vélo de l'année dans la musette.

Bilan

Parcours

Télémétrie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Ben ça faisait longtemps... Enfin tu t'y es remis... Ce n'est pas trop t^tot et là où je suis impressionné, c'est que tu n'as pas eu besoin de dormir... Bon allez, bonnes fêtes de Noël et de fin d'année.
Répondre
B
Le prochain 200 dans 4 mois le temps que je récupère.
Bonne fêtes